Quand j’ai lancé ce blog, né des cendres d’un blog plus vieux encore et hébergé par LiveJournal, mon but caché était de nouer des amitiés. J’étais à une époque de ma vie où je me sentais isolée et seule et, si je ne sais pas si j’ai réussi à sortir de cet isolement mental, je sais que j’ai fait plus de rencontres que je n’en ai jamais rêvé et pour ça, je remercie du fond du cœur toutes les personnes concernées <3

Du coup, le but ayant été atteint, en quelque sorte, je sens comme un coup de butoir à mon « activité » : je ne vois plus trop ce que j’ai à raconter et au lieu de continuer à tourner en rond, je préfère entamer une période de pause.

Tout cela s’inscrit certainement dans ma démarche de passer moins de temps sur les réseaux sociaux, qui me bouffent un temps fou et me heurtent en plus beaucoup, mais reflète aussi l’espèce de crise de foi que je traverse (la énième, certes). Depuis un bon semestre, une bonne année même, je me débats en effet dans ce que je fais et peine à trouver un sens à mes actes, mon travail, mes travaux.

Pour autant, je ne suis pas malheureuse, mais retrouver du sens pour être moins blasée mobilise tellement d’énergie et je suis tellement monotâche et monomaniaque que je ne me vois pas mener de front toutes ces réflexions.

Je vais donc me recentrer sur moi-même et, pourquoi pas, revenir avec quelque chose de neuf à proposer. Ce qui ne veut pas dire que je me renferme sur moi-même ! Je reste toujours accessible par e-mail, téléphone, Whats App et commentaires ici. Je m’enlève juste la pression d’écrire ma vie à intervalles réguliers tout en sachant qu’il n’y a rien de neuf sous le soleil.
À bientôt, ici ou ailleurs !
Station Auber, à Paris