Dans les coulisses de Game of Thrones (Bryan Cogman)

, , No Comments


« Pff, mais y a qu’une seule saison de Game of Thrones, qu’est-ce qu’ils peuvent bien dire dessus ? Pff, encore un coup commercial. Pff, mais c’est Huginn & Muninn. Pff, mais c’est beau. Et puis c’est pas hors de prix, 35 €. Bon, ok… »
Bien m’en a pris car j’avais et ai encore beaucoup de choses à apprendre sur cette série et sa production.


Et de fait, découvrir une foultitude d’anecdotes, de détails et de notes sur cette série épique avec un aussi bel objet, c’est très agréable. Couverture luxueuse, lettres en relief, première sobre et représentative de la série… j’entendais déjà le magistral générique dans ma tête.

À l’intérieur, on a du beau papier glacé, de beaux graphismes, une maquette tout à fait appropriée. Je craque sur la forme avant le fond.

Ce qui m’inquiétait aussi, c’était la ligne éditoriale : allait-on parler de la série ? Du livre ? Des deux ? Comment concilier les deux sans éviter les redites ? Mais qu’il y a-t-il à dire sur une émission si jeune adaptée d’un livre si vieux ?
Mais bien sûr, le guide est extrêmement bien organisé : la parole est tour à tour donnée à Martin et au tandem Benioff/Weiss et il n’y a pas de doublons : chaque partie apporte son point de vue et le tout est complémentaire.

Ensuite, on continue notre belle visite dans le monde du Trône de Fer, articulé autour de cinq parties : Le Mur pour débuter dans le froid, Winterfell un peu plus accueillant, Port-Réal et ses cruelles intrigues, Westeros et sa longue histoire et Essos et son exotisme. Ce chapitrage est simple et bien pensé, on ne s’y perd jamais.

Ce qui prime, ce sont les fiches personnage et il n’y a rien que j’adore plus que les portraits. En plus de magnifiques photos HD, on a un petit récapitulatif sur la vie et les intentions de quasiment tous les personnages mis en scène dans la première saison, et bien sûr des interviews et citations viennent agrémenter le tout.
Ma préférée vient de Mark Addy, l’interprète de Robert Baratheon : « L’un de mes meilleurs moments sur Game of Thrones, c’est cette scène entre Robert et Cersei, quand ils reviennent sur leur histoire. [...] C’était fantastique à jouer, d’autant que je pouvais enfin dire à Lena autre chose que “Tais-toi, femme ! ”. »

Les textes sont finement ciselés, et même quand on n’apprend pas forcément quelque chose parce qu’on est un fan hardcore (je ne parle pas de moi), eh bien, ceux-ci ont le mérite d’être clairs et synthétiques sans jamais verser dans le simplisme. On sent la passion de l’auteur (ou il a bien fait son travail), les liens entre les différentes Maisons, les alliances de gré ou de force qui se sont formées, bref, on vit avec les personnages, dans leurs contrées respectives, le temps de la lecture.

Pour couper la monotonie qu’aurait provoquée une ribambelle d’interviews, l’auteur a eu la judicieuse d’insérer de façon logique des focus sur des épisodes charnières (une certaine décapitation, un certain duel, une certaine bataille, une certaine couronne qui fond), les costumes, la création des décors et de l’ambiance, les croquis. Pour les pointilleux, l’histoire des Maisons est minutieusement retracée avec des arbres généalogiques en veux-tu en voilà. Et pour les fous de langue comme moi, une double page sur la langue dothraki, grammaire, conjugaison et étymologie. Un vrai délice. Sans parler des faux scripts qui ont été donnés à certains acteurs, juste pour voir s’ils réagissent ou comment ils prendraient (prendront) la mort de leur personnage.

La grande force de ce guide, c’est de proposer un équilibre subtil entre ce qui se passe hors coulisses et ce qui se passe sur le plateau. Le découpage est toujours clair, on comprend toujours de quoi il est question. De même, pour une série récente, c’est toujours intéressant d’avoir des images en haute définition, et c’est le cas ici. Il y a des guides austères façon annuaire téléphonique : on y apprend plein de choses mais nos yeux saignent après la lecture. Il y en a qui montrent plus d’images que de contenu textuel : on s’énerve vite car on n’apprend rien. Le top, c’est quand même quand les illustrations… eh bien illustrent le propos de façon variée : photos issues de la série, photos hors contexte, croquis, plans, scripts… À ce niveau, ce guide est parfait, l’iconographie est juste géniale.

Pour conclure, Dans les coulisses de GOT est un très bel ouvrage, parfait à lire et relire après avoir visionné la série, pour se remettre des scènes en tête, pour approfondir sa connaissance de l’univers de Martin et pour comprendre le parti pris des réalisateurs et scénaristes. Les textes sont accessibles sans être superficiels, servis par une traduction de bonne facture, fluide et agréable. Ceux qui ont en horreur la Seiche de la Maison Greyjoy seront par ailleurs heureux de voir le retour du Kraken.
Avec le succès de cette série, nul doute que d’autres guides verront le jour ou seront traduits en français mais celui-ci restera certainement une référence. À un prix hyper abordable en plus.

Foncez !

Titre : Dans les coulisses de Game of Thrones : Le Trône de Fer
Titre original : Inside HBO’s Game of Thrones
Auteur(s) : Bryan Cogman
Traducteur(s) : Isabelle Pernot
Éditeur : Huginn & Muninn
Nombre de pages : 176
Prix conseillé : 34,95 €

0 commentaire(s):

Enregistrer un commentaire