Je ne verrai pas Okinawa (Aurélia Aurita)

, , No Comments
Lu alors que toute ma famille partait… à Okinawa, cette BD était paradoxalement très plaisante.
Bien plus intéressante que Fraise & Chocolat (cul, cul, cul !!), le trait d’Aurélia Aurita sert bien son propos, la description de la folie de la paperasse au Japon, l’absurdité de la bureaucratie – le tout avec humour, tolérance et légèreté.
Incroyable, comme une même personne peut produire des œuvres aussi différentes.

0 commentaire(s):

Enregistrer un commentaire