Revue de presse #1

, , 3 comments
Hop, inaugurons une nouvelle rubrique : la revue de presse.

Souvent, je mets en favori des articles que je trouve intéressants, mais n’ai pas forcément le réflexe d’aller en consulter la liste, alors je les oublie un peu ou n’arrive plus à remettre la main dessus au moment crucial d’une conversation. D’où l’idée d’une sélection de liens, qui serait dans l’idéal hebdomadaire.

Pour cette première revue, je dois avouer que je propose quelques liens qui sentent un peu le renfermé car ça fait 3 semaines que j’ai cette idée sans avoir trouvé le temps de la mettre en pratique, mais bâh, je n’ai jamais été à la pointe de l’actualité et certaines infos restent tristement fraîches.


Is Amazon Bad for Books? – George Packer (New Yorker)
On le sait déjà : Amazon est nocif pour les libraires, mais qu’en est-il des éditeurs ? Cet article narre l’effrayante ascension du colosse et ses répercussions pour les acteurs du monde du livre. L’article fait près de 12 000 mots mais n’en reste pas moins superbement construit et éclairé ; je n’en suis malgré tout qu’aux 3/4 et n’ai pas encore découvert si le colosse avait des pieds d’argile. En attendant, je culpabilise de penser Amazon dès que j’ai envie d’un livre en anglais. Tiens, par exemple, How I Live Now (Maintenant, c’est ma vie) de Meg Rosoff, dont j’ai vu la belle adaptation par Kevin Macdonald, où est-ce que je pourrais l’acquérir à des prix et délais raisonnables ?

Le washoku inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité par l’Unesco – Nippon.com
Cet art culinaire traditionnel japonais mêlant ingrédients frais et respect des saisons est absolument fascinant. Avec cette décision de l’Unesco, j’ai vu fleurir quelques articles sur le sujet, tous très instructifs, mais j’ai une nette préférence pour celui de Nippon.com, synthétique et concret, et le documentaire a la découverte du Washoku diffusé sur la chaîne de télé NoLife, en accès libre ici (abonnez-vous !), un chouïa subjectif mais qui met tellement l’eau à la bouche.

Comment faire ses propres kundalini avec quelques grammes de thé et de l’agar-agar – Et on sera copains avec les oiseaux
Découverts avec l’Envouthé, les kundalini sont des gelées à base de thé de la maison Théodor. Et ils sont diablement bons. Alors, quand on n’est pas Crésus, on peut aller s’inspirer de la recette d’HecateLomewen pour se faire sa propre gelée avec le thé (Théodor, bien sûr) qui nous inspire et des feuilles d’agar-agar. J’ai hâte de tester ça !

À Hong Kong, la liberté de la presse hachée menu – Ecrans.fr
Ou comment, du fait de la main musclée de Pékin, Hong Kong dégringole de la 18ème à la 62ème place au classement mondial de Reporters sans frontières en matière de liberté de la presse…

J’ai de l’endométriose et je me soigne – Le Rose et le Noir
Le 13 mars était la journée consacrée à l’endométriose, une malformation de la muqueuse utérine qui entraîne – entre autres – des menstruations et des rapports douloureux et qui, me semble-t-il, n’est pas encore suffisamment reconnue. En tout cas, je n’avais/n’ai qu’une idée assez vague de ce dont il s’agit, sur le plan scientifique, et ne peux donc que compatir à la souffrance des personnes incomprises ou prises en charge sur le tard.

La Reine des neiges : traduction commentée par René Meertens
Que serait une revue de presse sans au moins un article sur la traduction, sur ce blog ? René Meertens, qu’on ne présente plus dans le milieu, offre des avis passionnants sur le sujet, et cette série de posts commentant la traduction d’un article de presse qu’a réalisée un étudiant me semble accessible à tous, tout en soulignant les difficultés que peut présenter la traduction d’un texte a priori simple à comprendre. D’ailleurs, je pense même faire moi-même l’exercice de la traduction une fois que M. Meertens aura fini ses annotations et commentaires.

C’est tout pour cette fois, à la semaine prochaine !

3 commentaires:

  1. Il faudra que je lise l’article sur le washoku, j’ai eu la chance de manger dans un restaurant "huppé" au Japon qui cuisinait comme ça et c’était délicieux et frais. Miam !
    Pour l’endométriose, je connais bien cette maladie. Si je ne suis pas malade moi-même j’ai la "malchance" de connaître 4 personnes qui en sont/ étaient atteintes. Donc j’ai un beau palmarès vu que seule 10% de la population est atteinte.
    Ça va de la simple gêne, à une douleur et des opérations très loures. Ma meilleure amie a absorbé de la morphine pendant 1 an suite à une opération avortée… Elle est décédée peu de temps après l’arrêt de son traitement et la disparition miraculeuse de la douleur… Lié ou pas, je dois dire que je ne peux m’empêcher de me dire que le boucher qui l’a ouverte n’est pas sans lien avec cette tragédie…Enfin bref, passons. Une autre amie n’a plus qu’un tiers d’ovaire de chaque côté suite à l’ablation des parties "envahies". Je pense que cette maladie est une belle saloperie. Voilà. Amies de la joie et de la bonne humeur, bonjour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rôh, ça devait être quelque chose, ton repas japonais !

      Ton histoire m’a laissée la gorge serrée. C’est donc comme ça que ton amie est partie… Je ne peux que compatir et comprends d’autant mieux l’importance de ces journées de sensibilisation.

      Supprimer
    2. Pour le washoku, en effet, c’était une grosse tuerie. Imagine le dessert : un yokan ( tu sais la pâte de haricot sucré) dans une tige de bambou avec un petit trou par lequel tu souffles pour que le dessert sorte, terrible. Enfin, au Japon, c’est une découverte culinaire permanente, quoi… ( j’ai même mangé de la méduse… c’est particulier…)

      Pour mon amie, on ignore la cause de son décès, mais je persiste à penser que de la morphine pendant un an, ça ne doit pas arranger la santé. Mais elle ne avait besoin car elle avait des crises terribles, elle se tordait de douleur et en pleurait ( alors que c’était une dure en temps normal…) On restera toujours dans l’expectative, mais en tout cas une chose est sûre, elle est partie trop tôt.
      Et l’endométriose c’est une belle saleté, je ne la souhaite à personne

      Supprimer