Envouthé de mai 2013 : Maman & moi

, , 2 comments
Je récidive avec un autre post consacré au thé ! Contrairement aux chroniques de livres, je ne traîne pas trop pour le thé car :
1) J’ai beau avoir une sale mémoire, je me rappelle mieux de mots et de dessins que de goûts et de saveurs ;
2) J’ai moins la pression lorsque je parle de thé parce que je n’y connais strictement rien et peux me lancer dans des métaphores douteuses et balancer des adjectifs qui n’existent pas.
Bwef, après cette intro inutile, je vais parler de la petite boîte carrée du mois de mai.

Le thème m’a laissée un peu sceptique car à part convaincre sa mère de s’abonner, je ne vois pas trop ce que l’on peut en faire, de l’alliance « maman » et « thé ». Et c’est bien pour ça que je ne suis pas marketeuse !
L’équipe d’Envouthé a choisi de placer cette box sous le thème de la relaxation, de l’insolence, du luxe… un petit micmac de notions censées représenter notre mère, quoi. Pourquoi pas, hein. La mienne ne garderait que le Darjeeling, je pense, puisqu’elle n’aime pas les thés parfumés. Du coup, à la place de ma môman, mon compagnon, toujours là quand il y a du thé à déguster, jamais quand il faut en préparer (pan :p).
Sur ce, passons aux visuels :


Râh, ça sent bon avant même que je n’ouvre la boîte de Pandore.



Sympathique goodie que j’ai oublié de prendre en photo, une petite coupe en forme de fleur qui peut servir de repose-sachets, coupe de consommation, etc. de la marque française La maison de la porcelaine – qui vend assez peu d’articles d’inspiration japonaise en fait. Ma collection d’accessoires pour le thé est dépareillée du coup mais bon, le thé, c’est un plaisir qui s’apprécie en solitaire…

Côté thé, déjà, je salue le retour de Théodor dans cette boîte :) Et je constate avec plaisir que les petites étiquettes qui referment les sachets sont toujours utilisées, toujours aussi mignonnes. J’ai attaqué Sans complexe, un thé noir arôme tarte au citron meringuée. Bah oui, j’aime le thé, j’aime le citron, j’aime la meringue… « fin, vous avez pigé. Verdict : thé très sympathique mais loin de sentir la tarte annoncée, le citron est malheureusement bien trop discret. Ceci dit, ce mélange a quelque chose d’addictif et je ne cesse de le humer, à la recherche de ma tarte meringuée, et de l’infuser en différentes quantités pour voir si le goût change. Pas de coup de cœur mais une sympathique découverte. Mademoiselle est un Earl Grey aux fleurs de lavande, un mariage tout doux et pas amer pour un sou. Ce n’est pas le thé du siècle, mais une boisson très appréciable, subtile, parfumée, forte juste-comme-il-faut.

Le Thé des mamans de L’Autre Thé me faisait un peu peur tant il est girly : fraise, framboise, pétales et boutons de rose sur une base de thé vert. Finalement, il se boit très bien, l’association fonctionne. Ce n’est pas l’extraordinaire Bons baisers de Paris, mais il y a ce qu’il faut en goût et en saveur pour se faire plaisir. Je ne dirais pas que c’est un thé doux mais plutôt gourmand et assez riche – comme beaucoup des thés de cette maison. La recette de charlotte aux fraises des mamans donnée à la fin du carnet a l’air fabuleuse mais je n’aime pas spécialement les charlottes et le niveau de difficulté, “expert”, m’a fait sagement renoncer à me lancer. À la place, je suis allée à l’une des boutiques parisiennes de L’Autre Thé et ai acheté 4 nouveaux thés, dont je parlerai certainement sur ce blog.

Autre grande marque présente dans cette box, Le Palais des Thés :) J’ai été agréablement surprise de les trouver pour la première (?) fois et en sachets ! De nom, aucun des deux ne m’intéressait. Grave erreur d’avoir autant attendu avant d’en déguster. Le Thé du Hammam Black Leaf, un thé noir Qimen aux fruits rouges, à la rhubarbe et aux fleurs, est délicieux. Ça doit être la base de Qimen (quoi que ce soit) qui lui confère ce goût unique, doux et corsé à la fois. Parfait pour ceux qui veulent une petite pointe de fruits rouges sans être envahis par des tas de saveurs. La variation à la datte verte me tente aussi, mais ce thé est mon premier coup de cœur. L’autre Palais des Thés, c’est un Tamaryokucha Imperial, je l’ai un peu ignoré au début car j’étais en plein dans la Thé Box Daikanyama déjà. C’était stupide de ma part. Un “thé vert nature aux notes dominantes MARINES et BEURRÉES/LACTÉES”, je me serais jetée dessus si je lisais un tant soit peu le carnet avant les dégustations (mais je n’aime pas trop être influencée) et pour cause, il est fantastique. C’est une vraie liqueur, japonaise sans aucun doute, avec ce petit goût d’algue que j’adore, qui glisse sur la langue et y laisse plein de saveurs. Et pourtant, aucune saveur précise ne me vient en tête. Les feuilles de thé sont tout simplement de qualité et se suffisent à elles-mêmes. Miam, second coup de cœur. Carton plein pour cette maison, même si je n’aime pas trop les sachets de cette texture car le thé a tendance à goutter tout le long du fil et à tremper l’étiquette puis la table. Qu’importe, j’en achèterai un vrac, ça ira rejoindre le seul Palais des Thés que j’ai, le Théophile, un thé vert mangue et lychee. Pour la petite histoire, pour mon premier travail, j’avais entre autres postulé au Palais des Thés, mais je n’y connaissais tellement rien que j’ai forcément été recalée. Mais franchement, très gentiment. :)

Ce mois-ci, il n’y a eu qu’une seule infusion, le Little Monster Tea de Lagosta, maison d’Angers. Pochette transparente, plein de fruits et d’écorces tout beaux à l’intérieur, étiquette joliment illustrée, cette eau de fruits à la pomme, ananas, cassis, fraises, cerises, cranberries, pétales et boutons de rose m’a pourtant – hélas – laissée de marbre. Peut-être n’en ai-je pas assez infusé, mais ça sentait trop l’eau vaguement acidulée à mon goût alors que quand on plonge le nez dans le sachet, on est conquis. Je réessaierai bien sûr en changeant la quantité de thé (va falloir que j’achète une cuillère pour bien doser, vu tous mes ratés), voire en le testant froid. Même si le thé froid/glacé n’est pas ma passion, même en été, je pense que cette infusion s’y prête bien. J’espère tout de même continuer de découvrir d’autres mélanges de cette marque.

Enfin, je dois dire que je n’ai pas encore goûté au Darjeeling First Flush, récolte 2012 de Teekampagne, parce que j’ai un peu fait une overdose de Darjeeling et de Teekampagne. Je suis néanmoins persuadée que cette récolte datant de février-avril est d’une qualité aussi excellente que les autres Darjeeling de cette maison remarquable, qui ne se concentre que sur le champagne des thés. J’éditerai ce post lorsque j’aurai quelque chose d’autre à dire dessus.


Conclusion : une box qui m’a agréablement surprise, tant dans le choix des thés que des maisons. Elle m’a semblé un peu plus légère que les précédentes mais la qualité justifie totalement le nombre restreint de sachets/pochettes. Le grand retour de Théodor m’a fait foncer dans leur maison-mère, où je n’ai finalement acheté que le fameux mélange du Jardin d’Alix, mais je compte bien y retourner. Le Palais des Thés, l’un des plus revendeurs, m’a réellement transportée, il faut absolument que je teste d’autres créations de chez eux. Enfin, les autres maisons sont tout aussi intéressantes et sérieuses, ça fait plaisir. Bref, une box très hétéroclite mais ce n’est pas pour me déplaire.
J’ai arrêté mes abonnements aux boxes de thé, le temps de faire baisser le niveau de la quinzaine de thés en vrac que j’ai accumulés depuis un an, et je m’y remettrai, histoire de découvrir d’autres marques.

2 commentaires:

  1. Le Palais des Thés est une de mes maisons de thés favorités, avec Lu Shan.
    Si tu veux en tester d'autres à l'oeil, je me ferai un plaisir de t'en envoyer. J'ai entre autres Le Thé du Hammam en version thé vert, qui est celui de base initialement (et celui que je préfère d'ailleurs). Enfin j'ai une brouette de thés de chez eux, tu devrais trouver ton bonheur.
    (PS : je lis tes articles en remontant le temps, alors y'a des fois, je me répète forcément...).

    RépondreSupprimer
  2. Ah, on a tous nos petits chouchous. Le Palais des Thés, ça reste une valeur sûre. J'aime beaucoup Théodor aussi et Chakai !
    Mariage Frères et Dammann, j'ai plus de mal.
    C'est gentil pour le Thé du Hammam, mais je pense qu'il fait partie des thés que j'achèterai en recharge quand j'aurai un peu purgé mes placards. J'aime bien découvrir ^^

    RépondreSupprimer