Envouthé d'octobre 2013 : Le Tour du Monde by Envouthé Airlines

, , No Comments

Comment ne pas rêver ?

Mettons tout de suite les points sur les « i » : cette Envouthé est la première à me décevoir, et c’est d’autant plus dommage qu’elle marquait la première année* de la box à thé carrée. Le thème a, pourtant, conquis tout le monde : une invitation au voyage, quoi de plus tentant ?
Objectivement, je ne pense pas que j’en attendais trop, au contraire, je voulais de bons petits basiques théinés des pays que je connais (bon, l’Asie en gros) et en explorer d’autres, notamment les thés africains et le maté, découvert il y a peu.
Hélas, à quelques exceptions près, je n’ai trouvé que du déjà-vu dans ma box.

Passons-les en revue :


Thé vert au fruit du dragon — Thés de la Pagode
C’est celui qui m’attirait le plus car j’adore le fruit du dragon. C’est sucré sans être écœurant, il y a de petits pépins qui le rendent croustillants, ça a un nom classe et une apparence wigolote : rose fuchsia avec des écailles jaunes à l’extérieur, blanc laiteux à l’intérieur. Évidemment, je m’attendais à la même expérience gustative — n’ayons pas peur des mots — avec le thé, mais en fait, j’aurais mieux fait de tremper un cube de pitaya — c’est son nom — dans du thé. Je n’ai strictement pas senti de goût définissable, et me suis retrouvée avec une boisson plutôt fade. Grosse déception. Je me suis acharnée plusieurs fois, augmentant la dose de feuilles, la durée de l’infusion et la température de l’eau, voire tout ça à la fois. Oui, c’est du gros n’importe quoi, mais je le voulais, mon fruit du dragon. Malgré tout, cette maison de thé m’intrigue car elle propose des mélanges intéressants (litchi-noix de coco !) et puis j’avais assez aimé son thé vert sencha à la vanille et aux fleurs de cerisier (Envouthé de mars). Affaire à suivre...


Assam & Étoile du Nord — Nina’s
Passons sur le site web de la maison, qui ne fait pas ultra-pro en 2013, et concentrons-nous sur la boisson. Je n’ai pas d’avis sur l’Assam : ce n’est pas un thé que j’affectionne, celui-ci m’a semblé bien dosé — goût fumé mais pas trop — sans être mémorable (contrairement à celui de la Compagnie Coloniale). L’Étoile du Nord était alléchante sur le papier : tourbillon de rhubarbe, violette et bleuet dans un thé noir ! Des saveurs que je n’ai pas beaucoup, voire pas du tout, testées auparavant, et encore moins ensemble. Dans les faits, le tourbillon m’a laissée de marbre, j’ai vaguement senti la rhubarbe, vaguement senti les fleurs de violette, mais le mélange n’a pas pris. Ce thé est loin d’être mauvais hein, mais je n’ai pas été conquise. Sans parler du fait que la ficelle des sachets est vraiment trop courte et pas pratique. J’aimerais dire qu’avec le temps, j’apprécie de plus en plus les thés simples, voire non parfumés, mais ce ne serait pas totalement vrai puisque je suis en train de boire un très chouette thé mangue-fruits de la passion-rose de The Tea House en ce moment même. Suivant !


Calming Blend - English Tea Shop
Gniiii, réglisse et cannelle, au secours, c’est pas la menthe et les fleurs de lavande — ni le joli emballage — qui vont rattraper ça. Je bois la potion en vitesse pour m’en débarrasser, ce qui ne me relaxe pas spécialement.


Green Tea Pomegranate - English Tea Shop
Je ne me ferai pas avoir une autre fois : je sais que ce n’est pas « Green Apple & Pomegranate ». Et je sais aussi que je suis un peu mitigée par rapport à ce thé. Il n’est pas mauvais, ni même quelconque, mais je n’accroche pas à 100 %. J’aime le parfum mais au goût, il y a un je-ne-sais-quoi qui me gêne, alors que j’adore la grenade. Quel dommage. En plus, j’ai déjà vu ce thé mille fois, donc ce n’est pas comme si Envouthé nous emmenait dans des contrées lointaines, et pour ma part, pas même dans le petit village où l’on retourne à chaque vacance. La gamme ETS n’est pas la plus large que je connaisse, mais il y a un Super Berries qui a l’air bien chouette (et très anglais en plus !).


Green Tea & Black Tea de Rwanda Mountain Tea
Enfin du lourd !! Ce sont les deux thés qui sauvent la box, selon moi. Je les ai trouvés réellement bons, surtout le thé vert qui sent vraiment le thé vert sans avoir l’odeur végétale des thés verts japonais. Et ce n’est pas parce qu’ils sont frappés du sceau de l’exotisme hein. Le thé noir est aussi divin : un peu corsé mais pas trop, comme j’aime les thés noirs. En plus, les sachets sont sobres et élégants, vraiment, tout est parfait. J’aurais volontiers troqué tous mes autres thés pour avoir d’autres sachets. Je retiens donc précieusement le nom de mon coup de cœur.


Jasmine Lotus Red Tea de Bistrotea
Le retour des sticks ! J’étais plutôt enthousiaste avec le Ceylon Tea de la Thé Box de mars, m’attendant au pire, mais force est d’avouer que ce thé (noir ?) ne tient pas ses promesses. On se retrouve vite avec un goût assez artificiel et pas l’impression de boire du vrai thé. Heureusement que j’aime le jasmin sous toutes ses formes. Quant au lotus, ça donne envie dit comme ça, mais je ne l’ai pas spécialement senti. En plus, comme je l’avais déjà dit, pas trop possible d’infuser une seconde fois, c’est du gâchis. Bref, je raye Bristrotea de ma liste de marques à découvrir (même si elle n’y a jamais vraiment été), je crois que je préférerais encore un vieux Lipton tant qu’à faire. Bon ok, le stick est rigolo, m’enfin.


Magie d’Afrique — La Route des Comptoirs
Rooïbos, orange douce, cannelle. Autant dire que je ne suis pas en extase. Cependant, après une dégustation timide, je dois dire qu’il est plutôt agréable au palais. Simplement, je n’ai pas souvent envie de rooïbos, et quand c’est le cas, j’ai un Théodor au caramel et à la pomme, Marabout. D’une manière générale, je n’aime pas la cannelle (sauf dans le crumble aux pommes, où je fais avec) et le mettre dans un rooïbos, c’est l’alourdir selon moi. En même temps, rooïbos et orange, ce doit être assez violent aussi. Bref, déçue, mais je ne remets pas en question la qualité des thés de la Route des Comptoirs pour autant. Les goûts et les couleurs...


Balade à Séville — L’Autre Thé
J’étais très contente de tomber sur ce thé oolong, car par 2 fois, j’ai failli craquer dessus en le sentant en magasin. Et pourtant, je n’aime pas le goût d’orange (en chocolat comme en canard...), le trouvant souvent trop imposant. Mais là où L’Autre Thé a fait fort, c’est en proposant de l’orange sanguine, ce qui donne une autre dimension à la boisson. La première infusion, j’ai pas mal aimé : goût acidulé évidemment, très rafraîchissant, très original. La seconde infusion, préparée dans les mêmes conditions, m’a déçue : goût d’orange un peu entêtant, arrière-goût... d’eau, pas très rassurant. La troisième et dernière fois à ce jour, il est vrai que je l’ai cherchée : au travail, avec une bouilloire pleine de calcaire, un vieux sachet à thé, une thermos... après une gorgée et pas mal de points d’interrogation au-dessus de la tête, j’ai versé le contenu de ma thermos dans l’évier tant on aurait dit une eau aromatisée chaude. Mais je reviendrai dessus, je tiens à retrouver ma première impression :)


Gourmandise : Chocolat noir au poivre rose — Dolfin
Ah : D J’aime bien cette marque belge aux saveurs inédites et ne manque jamais de craquer sur une tablette lorsque je vais chez Alice Délices (n’en ayant pas trouvé ailleurs) (ne cherchant pas non plus activement à me goinfrer de chocolat) et souvent, c’est sur celle-ci. Le poivre rose est excellent, très subtil et adoucissant bien l’amertume du chocolat, paradoxalement. Encore !


Bilan
10 thés différents, 8 destinations. À part le thé rwandais, aucun ne m’a réellement transportée. Ou alors, je n’ai pas voyagé assez loin. L’Amérique du Sud manque cruellement à l’appel, le continent africain se résume à UN pays (quid des thés africains Yswara ?), l’Australie a disparu de la carte et surtout, pas de thé coréen ou japonais ! Pour l’Australie, je m’en suis occupée toute seule en ramenant 200 bons grammes de thé en vrac, bush, myrte, citron, assez délicieux. Mais pas l’ombre d’un thé sencha, hôjicha, oolong pur !! C’est bien la première fois que je n’ai pas trouvé la box très remplie et variée. Par exemple, il n’y a même pas de thé blanc. Je ne reviens pas sur l’histoire des boxes, qui ne peuvent contenter tous les goûts, c’est le jeu :) Mais toujours est-il que j’ai acheté la box de novembre, Au Coin du Feu (j’attends du marron de pied ferme !), et qu’ensuite, je suspends mon abonnement car ce sera Noël et qui dit Noël dit épices, cannelle et thés capiteux, pas pour moi. La compagnie Envouthé Airlines, à laquelle j’étais fidèle depuis pas mal de mois, a frappé légèrement moins fort en octobre, du coup, je vais faire une petite pause, le temps de digérer ça. Mais comme ils le disent si bien sur leur site, ce n’est qu’un au revoir.

0 commentaire(s):

Enregistrer un commentaire