Swap cocooning : le colis de Mayla

, , No Comments
[Article publié pour la première fois le 22 janvier 2014]

En novembre dernier, Armalite a proposé un swap cocooning pour s’offrir un peu de soleil, combattre la grisaille et parce que les chaussons lapins, c’est mignon. Comme j’ai eu l’occasion de le dire, l’hiver est ma saison préférée donc pas de souci avec le temps et le froid, mais le cocooning, lui, est ma seconde nature. Du coup, après avoir lu jusqu’au bout les règles, j’ai vite envoyé un mail pour signifier ma participation et me pencher sur le contenu de ce swap :
Les recommandations :
— Le paquet que vous préparerez devra contenir 1 carte et 4 objets à choisir parmi la liste suivante (autrement dit, vous pouvez éliminer celui des 5 qui vous inspire le moins ou vous semble le moins convenir à votre binôme) :
A. Pour le corps, quelque chose qui se porte (écharpe, bonnet, chaussettes...)
B. Pour l’âme, quelque chose qui se lit (roman à l’atmosphère « douillette », ouvrage de développement personnel à thème positif...)
C. Pour la peau, quelque chose qui se tartine dessus (crème à la texture fondante, masque à l’odeur divine...)
D. Pour les papilles, quelque chose qui se boit ou se mange (thé, café, chocolat...)
E. Pour la maison, quelque chose qui évoque douceur, chaleur et bien-être (bougie parfumée, petit brol déco à thème hivernal, joli mug...)
Les suggestions entre parenthèses ne sont que des exemples ; n’hésitez pas à interpréter la consigne à votre façon.
Les créations personnelles sont toujours bienvenues, mais nullement obligatoires.

Les lectrices de Le Rose & Le Noir sont toutes des personnes formidables, puisque je n’ai fait que de belles rencontres. Voire même des personnes formidables qui ont supporté ma prose interminable ! Ce swap n’a pas été une exception puisque Mayla est une femme charmante, généreuse, hyper drôle et vive. Sans l’avoir vue en chair et en os, je me la représente assez bien grâce aux longs mails échangés.
Elle a aussi super bien cerné mes goûts (ou alors c’est Madame Irma, pas possible de tomber aussi juste !), ce qui fait que j’ai eu droit à un magnifique colis en rentrant à la maison.

Mon compagnon s’étant chargé de l’unboxing, je me suis occupée de l’unwrapping, mais avant ça, il fallait que je prenne une photo des paquets (verts !) avec leur mention rigolote à la plume (?) :

Avec ma délicatesse naturelle, je me suis empressée de déshabiller tout ça.
Pour le plaisir des yeux :

Tadaaaaa !

Dans l’ordre, j’ai déballé :

« Lis-moi » : Je suis un chat, de Natsume Sôseki. Cris hystériques dans le salon. Mon compagnon accourt. D’autres cris hystériques d’une voix un peu plus grave. Je ne sais pas comment Mayla a fait, mais 1) ce livre m’a toujours intéressée, mais je ne savais pas comment aborder la littérature japonaise alors je suis entrée dans une phase obsessive Yukio Mishima sans jamais oser lire Sôseki et 2) on cherche en ce moment à adopter un petit chat donc on est gaga. Aucun autre livre n’aurait pu mieux tomber, je vais alterner sa lecture avec celle des Wildwood Chronicles. En plus, comme me l’a expliqué Mayla, le traducteur — très important, n’est-ce pas — n’est autre que feu son professeur de japonais. Eh oui, on a la classe ou on ne l’a pas. En bonus, le marque-page très sympa :)

« Accroche-moi » : le nom m’intriguait... il s’agit d’une breloque de perles à accrocher à la fenêtre pour qu’elles captent la lumière et la réfléchissent dans l’appartement ! Encore tombée juste, puisque j’ai un balcon de heu... 10 m² avec de grandes baies vitrées, donc de la lumière à capter, il y en a ! Hélas, comme le colis a pas mal voyagé, la breloque est arrivée en version Lego : à (re)constituer. Pour l’instant, les perles décorent mon plateau de plantes, mais je réparerai ça très vite.

« Découvre-moi ! » : je voulais le garder pour la fin mais sans même m’en rendre compte, j’étais en train d’arracher le papier ^^;; La surprise est de taille, puisqu’il s’agit d’une mini-peluche Totoro en porte-clés ! C’est tellement mignon que je n’ose pas l’utiliser... de peur qu’il ne finisse comme ma Wonderwoman Lego : sans bouche, sans diadème et sans ceinture. Je vais à la place lui trouver un emplacement de choix dans mes vitrines de DVD et figurines. Peut-être pas entre le Cylon de Battlestar Galactica et les figurines de Berserk, ceci dit...

« Mange-moi » : fidèle à sa promesse, Mayla ne m’a pas envoyé un petit Jésus :D Non non, j’ai eu des biscuits faits maison emballés dans un tissu à paillettes noués avec un ruban marron le tout dans une boîte ronde japonisante (je ne savais même plus quoi souligner !). J’ai l’impression que c’est l’élément du swap qui stressait le plus Mayla car c’est sa réputation de cuisinière qui était en jeu. Bon, du coup, je suis un peu sadique, je n’ai pas commencé par ça... car en plus, j’étais trop occupée à me goinfrer ! :D Je suis toujours en train de le faire, avec une bonne tasse chope de thé, comme Mayla l’avait prévu, d’ailleurs ! En fait, j’ai commencé ce matin puisque j’ai emporté un petit ballotin avec moi ce matin avant de partir faire une prise de sang à jeun. Arrivée au bureau, l’empiffrage a commencé et si d’habitude, je suis partageuse, bah... pas là. Les petits biscuits à la vanille et au matcha sentent hyper bons... D’ailleurs, n’y a-t-il que du matcha ? Dans les gros ballotins, j’ai l’impression qu’il y a une sorte de pâte de haricot rouge, miam miam. Je suis très très touchée par ces confections maison.

« Mets-moi » : sous ce nom énigmatique (ou pas) se cachait un bandeau en laine d’une belle couleur verte ! Honnêtement, je ne sais pas trop dans quelles circonstances ce bandeau se porte mais il est tout simplement trop beau, tout doux, et joliment VERT. Bah je crois que je vais le tester là ^^

« Étale-moi » : un gommage à la mangue de The Body Shop, je ne vais pas me faire prier ! Mayla, pour gommer tes doutes : il me semble avoir été déçue par un produit TBS effectivement, mais c’était une crème pour le corps au goût cacao un peu écœurant. Aucun problème de ce genre avec la mangue et j’adôôôre les gommages ! Dans le mille, encore une fois.

La carte : remplie de mots gentils et attentionnés, d’humour et de bonne humeur. Un plaisir à lire.


Comme vous l’aurez deviné, je souris toute seule dès que je vois les beaux objets que Mayla m’a préparés. Je la remercie donc du fond du cœur de m’avoir donné de son temps et de son attention. Et je remercie également Armalite d’avoir organisé ce swap, grâce auquel j’ai eu la chance de faire connaissance avec une personne adorable. MERCI !

[Et pour savoir ce que j’ai envoyé à Mayla et pousser un gros « bôarf », c’est par ici.]

0 commentaire(s):

Enregistrer un commentaire