Petit périple au Château de Neuschwanstein (Allemagne)

, , 5 comments
Source
Profitant du jour férié le 29 mai dernier, je suis partie avec mes parents à l’endroit qui faisait tripper mon père depuis qu’il en a entendu parler : le Château de Neuschwanstein, en Bavière (Allemagne). Celui-là qui a inspiré Disney pour le château de la Belle au Bois Dormant, celui-là ordonné par le roi Louis II de Bavière, celui-là, en d’autres mots :

Source


Ça fait terriblement rêver, hein ? Et effectivement, l’endroit est romantique à souhait, grandiloquent, kitsch dans le bon sens du terme... mais aussi couvert de pluie et de brume lorsque nous nous y sommes rendus, vendredi dernier.
Déjà que je n’ai aucun talent de photographie malgré le bel appareil qu’on m’a offert, si en plus, je ne suis pas dans des conditions météorologiques idéales...


À défaut de proposer des clichés de rêve, je vais me borner à donner quelques conseils que j’espère utiles.

Pour se rendre au Château de Neuschwanstein
La ville la plus proche se nomme Füssen, elle se trouve à 2h de train (Regio DB) de Munich, la capitale de la Bavière. Depuis Paris, nous avons pris un vol de la Lufthansa en direction de Munich, qui a duré 1h40, puis le Regio DB et enfin, nous nous sommes rendus à l’hôtel. Selon votre ville de départ, le train ou la voiture pourrait bien évidemment être plus avantageux.

Depuis la gare de Füssen (Füssen Hauptbahnhof), il faut prendre le bus RVO 73 ou 78 pendant 20 petites minutes et on arrive au pied de la montagne. La matinée, j’ai l’impression que les bus sont assez fréquents, l’après-midi, on a attendu 20 minutes.



Visite des Châteaux

« Des », car en réalité, il y a deux châteaux sur le site ! On connaît le Neuschwanstein, construit par Louis II de Bavière, mais son père, Maximilien II de Bavière, a lui fait construire le Château de Hohenschwangau.

La vente de billets se fait au pied de la montagne, dans un centre de vente (Ticket-Center) inratable. Sachez que les billets donnent droit à une visite guidée (en allemand ou en anglais) ou à une visite en audioguide (en français, chinois, espagnol...), chacune d’environ 40 minutes. Il est possible d’acheter un billet pour le Neuschwanstein seul, le Hohenschwangau seul ou le Musée des Châteaux seul, ou bien des billets combinés donnant accès à deux ou aux trois sites. Personnellement, j’ai opté pour un billet combiné Neuschwanstein + Hohenschwangau, son prix est de 23 €, et avec le petit coupon remis par mon hôtel, le tarif est descendu à 21 €.

Par conséquent, si vous ne voulez pas spécialement visiter l’intérieur, il n’y a aucun billet à acheter.


Organisation de la visite
Gros point fort de ce site très fréquenté : l’organisation. Les visites se font à des horaires précis et c’est aux touristes de se rendre à l’entrée de chaque château à l’heure.

Pour notre part, nous sommes arrivés au Château de Hohenschwangau pour la visite de 11h15, qui s’est achevée peu avant midi. Ensuite, on a peu traîné, pris des photos, puis embarqué dans un bus qui nous a menés après 15-20 minutes de routes cahoteuses au Château de Neuschwanstein pour la visite de 13h15. À pied, le chemin qui relie les deux châteaux se parcourt en 40 bonnes minutes.
Avec les billets à code-barres, pas de risque de se faire doubler ou de s’incruster dans le mauvais groupe. Le système est très bien pensé.





À l’intérieur des Châteaux
Autant le dire tout de suite : aucune photo n’est autorisée au sein des Châteaux et pour cause, le mobilier et les objets qui s’y trouvent sont plus que précieux ! Je déconseillerais également de tenter toute prise de photo — je n’ai pas du tout songé à essayer mais les guides ne rigolent pas avec ça.

Je ne dresserai pas la liste de tout ce qui a été conservé mais sachez qu’au Hohenschwangau, il y a entre autres une brioche datant du 19ème siècle, un magnifique fauteuil de lecture avec repose-pieds et porte-livre intégrés, un bouclier hyper détaillé... Avec l’audioguide, on est tout de suite transportés au 19ème siècle, dans cette ambiance romantique et tragique.

Au Neuschwanstein, les éléments sont plus hétéroclites : Louis II de Bavière y a ramené tout ce qu’il aimait, de la grotte artificielle au lustre renversant, en passant par l’art byzantin. Le tout est ultra-précieux et kitsch, mais assez impressionnant. Là encore, le destin tragique de ce roi nous est conté avec brio à travers l’audioguide. Moi qui déteste ça en temps normal, je me suis surprise à adorer le très léger accent de la comédienne allemande qui parlait en français et à me fasciner pour la vie de Ludwig II.

Globalement, j’ai trouvé l’intérieur du Hohenschwangau bien plus intéressant, malgré un extérieur un peu banal et tristoune. Le Neuschwanstein est beau de l’extérieur et véritablement clinquant à l’intérieur, mais un peu désorganisé du fait de la vision de Louis II de Bavière. Les 2 châteaux se complètent bien. Nous avons allègrement ignoré le Musée, peut-être à tort.


Autour des Châteaux




Juste avant ou après le Neuschwanstein, le Marienbrücke (Pont de Marie) se doit d’être traversé. De là, on a une vue époustouflante sur un torrent fougueux même en cette saison, et par beau temps, sur le château. Hélas pour moi, même un 30 mai, on a eu beaucoup de pluie, de brouillard et de brume, ce qui a renforcé l’ambiance onirique mais a causé des catastrophes photographiques :



Pour ce qui est de la restauration, on trouve des stands de snacks (currywurst, glaces, eaux, frites...) un peu partout et au pied de la montagne, des restaurants-bistrots. On est entrés un peu par hasard dans une cantine dont j’ai oublié le nom mais aux prix imbattables, même en Allemagne : 5,50 € le plat du jour (2 saucisses de Francfort, des pommes de terre et de la choucroute) ou 7,50 € le plat de bœuf avec un accompagnement (patate, patate ou patate) (non, j’exagère : il y a aussi de la choucroute). Pour ma part, je me suis contentée de frites, de nouilles à la patate et de chou. Notons qu’il ne s’agit bien évidemment pas de gastronomie mais de nourriture qui tient au corps pour pas cher !


Budget
* Hébergement : on était 3 et on en a eu pour 140 € la nuit, 3 petits-déjeuners et taxe d’hébergement inclus, un tarif que je considère moyen-cher. Certes, la chambre était très spacieuse (40 m² !) et la salle de bains adaptée aux personnes handicapées, mais à part ça, rien de très notable. Ah si : la grande gentillesse de la patronne, qui a accepté qu’on laisse nos affaires toute la journée dans une chambre inoccupée et les peintures en trompe-l’œil plutôt déconcertantes vu le lieu ^^ La wi-fi n’a marché que le lendemain matin, dans la salle du petit-déjeuner. Je pense que dans la région, en s’y prenant plus tôt, il y a de meilleurs tarifs, mais sinon, le Motel Füssen semble être une valeur sûre malgré tout.
* Billets d’entrée : de 12 à 29,50 €, détails ici.
* Transports sur le site : l’aller-retour en bus coûte 1,80 €, en calèche 6 €. Nous ne nous sommes pas risqués à faire l’aller à pied, mais le retour en descente a duré 20 petites minutes et permet de mieux apprécier le paysage.


Derniers conseils
Prévoyez des baskets, ou du moins, des chaussures étanches et qui ne risquent pas de faire mal. On ne marche pas comme des fous, à moins de faire tout le site à pied, mais les intempéries peuvent rendre la tâche compliquée aux fanas de talons.
Une capuche, une casquette, un parapluie ou autre couvre-chef est également recommandé. Sinon, le centre de billets vend des ponchos imperméables, moches et à 2,50 €. Tout autour, les boutiques vendent des chapeaux, parapluies et gants, mais à des prix assez prohibitifs. Et ne rigolez pas avec les gants : j’aurais bien aimé en avoir, même avec mon pull, mes 2 t-shirts, mon manteau et mes collants.
J’ai acheté le guide Lonely Planet Munich, Bavière et La Forêt Noire car on a passé une demi-journée à Munich et je compte visiter la Forêt Noire un jour, mais je ne sais pas si je le recommanderais. Dans les parties que j’ai consultées, il n’est pas d’une clarté absolue, comporte des étrangetés, manque de précision et ne propose que 3 restaurants à Füssen. Peut-être qu’il s’améliorera lors de la prochaine mise à jour :)

Liens utiles
* Château de Hohenschwangau
* Chateau de Neuschwanstein
* Bus RVO
* Deutsche Bahn (DB)


Que mes mauvaises photos ne vous découragent pas à aller visiter ce site exceptionnel, beau et pratique à visiter, voire à longer toute la Route Romantique :)

5 commentaires:

  1. ohlala... je me répète mais tu en as eu de la chance !
    quelle belle visite, dommage que le temps ne t'ait pas permis de revenir avec des photos du chateau au soleil !
    mais l'intérieur est tellement "beau" dans son kitsch, je pense que tu as du en prendre plein les mirettes !
    comme tu le sais, je suis fan de louis II, je connais sa vie, j'ai des biographies, ai vu de nombreux documentaires.
    je rêve d'y aller et tu m'as encore plus donné envie !
    merci pour la revue en tous cas !

    RépondreSupprimer
  2. Contre toute attente, le livre photo n'est pas trop mal ^^
    Oui, l'intérieur est intéressant et beau, alors que c'est pas trop mon truc, à la base.
    Je te savais "fan" de Louis II mais pas à ce point : tu conseillerais quel docu/film ? Celui de Visconti ?
    J'ai été surprise d'apprendre que son petit-frère aussi avait été déclaré malade mental.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en film aucun !
      en documentaire, je ne saurais te dire, ce sont des documentaires qui sont passés il y a un certain temps sur arte. c'était vraiment bien, car neutre par rapport au personnage, et le château avait été vraiment présenté dans ses moindres détails.

      Supprimer
  3. C'est drôle je les ai visité à la même période, le 3 juin !
    Par contre, nous avons eu beau temps toute la journée (si ce n'est un mini-orage, mais nous étions en train de finir de visiter le Neuschwanstein).
    On pense du coup visiter les autres châteaux de Louis II un de ces quatre !
    Avec l'homme (qui a fait Arts Appliqués) et moi (études d'Histoire, avant d'être finalement infirmière) avons adoré toutes ces peintures bourrées de références littéraires et musicales. C'est cependant très dommage de devoir les visiter si vite, car on en aurait pour la journée pour tenter d'explorer toutes ces décorations...

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui, c'est une belle coïncidence ^^
    C'est vrai que les visites sont très encadrées, mais vraiment très bien organisées pour que les gens n'attendent pas des plombes. Ah oui un petit trip sur les traces de Louis II, ce doit être très sympa.

    RépondreSupprimer