Virée à Boco

, , 2 comments
L’autre vendredi, on s’est offert une fin de semaine sympathique, à traîner au Cour St-Émilion, entre Animalis et la Fnac.

Quand l’heure du dîner a sonné, j’ai proposé de rester sur place plutôt que de rentrer nous affaler sur un énième plateau de sushis de banlieue (contre lesquels je n’ai rien mais qui manquent cruellement de fun, parfois).
On a commencé à errer d’un commerce à un autre, éliminant les plus évidents : Hippo parce que le choix serait très restreint pour moi, Bagel Factory car déjà fait et pas assez bon pour une récidive même si on y avait vu Pénélope Bagieu, Flammekueche eh bien... parce que je n’aime pas les Flammekuechen.
Je passe pour la chieuse ? Eh bien non... en réalité, c’est Monsieur qui était le plus exigeant, puisqu’au régime et éliminant impitoyablement pizzas et crêpes. Eh ouais !

Du coup, on a opté pour boco, qu’on ne connaissait pas mais dont la carte était plutôt alléchante : risotto, crème de sésame, blanquette de poulet... Une fois à l’intérieur, on a été plutôt séduits par le self et la déco :
Source : Les petites étoiles

On s’est approchés des rayons réfrigérés et... ah, des bocaux. Ça ne s’appelle donc pas « Boco » pour rien. Franchement, on est ressortis direct, refroidis (ha-ha) par la présentation que l’on a tout de suite associée à de l’arnaque car on n’est pas tendres : encore un de ces concepts surfaits avec le mot « chef » partout... Dans la rue, même manège devant chaque resto, on se résigne et entre une seconde fois, à reculons. Autant on est ouverts culinairement (je pense), autant la présentation a parfois tendance à nous inciter à rester conservateurs....

Mais alors, est-ce qu’on a bien mangé ?


Réponse courte : oui !
Réponse un peu plus longue : vivement la prochaine fois !
Réponse plus longue : voici ce que nous avons dégusté...

Pour lui, blanquette de poulet citronnée aux champignons et riz pilaf et crème de sésame noir et crumble pistaches. Rien que les intitulés...
Pour moi, un tiramisu d’asperges vertes, une salade de saumon aux petits pois et fèves accompagnée d’un crémeux d’artichauts et une purée maison.
Pour nous deux, une boisson Karma Boost à la grenade.

Après avoir mis nos bocaux sur nos plateaux et payé 36 €, on s’est installés tranquillement et on a commencé à enlever les couvercles. Explosion de saveurs et de couleurs, alors que je m’attendais franchement à des trucs qui se cassaient la gueule et qui sentent le réchauffé. On est ravis de s’être fourvoyés et après une ou deux cuillerées hésitantes, on a mangé avec entrain :]

Je n’ai goûté qu’à la sauce citronnée de la blanquette et au riz, ça m’a semblé être une franche réussite. Mon tiramisu d’asperges était délicieux, aérien comme il faut. La salade était aussi très bien dosée et fraîche (évidemment, me direz-vous, mais quand on me sert une salade en bocal, je me permets d’avoir des doutes), j’ai adoré manger des fèves. La purée est certes maison, mais pas mémorable, mais il me fallait quelque chose pour me caler.
Le dessert est une tuerie pour nous deux, qui sommes amateurs de sésame noir. La boisson est rigolote, un peu alcoolisée et théinée, mais je n’en reprendrais pas.

Bilan : une très belle surprise ! J’étais trop occupée à manger pour prendre des photos, dommage. C’est un peu cher sur le papier mais on paye le lieu tout en boiseries, le concept et les noms de chefs. On n’en sort pas rassasiés, mais le ventre ne crie pas famine. Pour les végétariens, le choix n’est pas extraordinaire mais il me convenait parfaitement. Pour les végétaliens, je pense qu’il est malheureusement à oublier. Tout comme les très gros appétits, à moins de se ruiner. Malgré tout, la cuisine est saine, en très grande partie bio, simple mais savoureuse. Tout ce que j’aime, quoi. L’autre point très sympa, c’est qu’en été, on peut emporter les bocaux et s’installer dans le superbe Parc de Bercy adjacent.



Sur ce, je vous laisse avec la carte printemps 2014 !

2 commentaires:

  1. C'est le but ;)
    Je ne sais pas si c'est une de ces enseignes parigot-parisiennes, par contre...

    RépondreSupprimer