Chez Jugetsudô : initiation à la cérémonie du thé

, , No Comments
Source
Il y a un mois ou deux, on m’avait proposé d’assister à une initiation à la cérémonie japonaise du thé, mais j’avais dû décliner l’offre. Depuis, l’idée m’a travaillé et en retournant dans tous les sens le site d’un salon de thé parisien, Jugetsudô, j’ai découvert que celui-ci proposait des initiations au chanoyu.

Et au détour d’une conversation avec Kleo, connue grâce à l’un des swaps d’Armalite, on a décidé de se réserver un jour pour aller (re) découvrir ça. C’est ainsi que le 26 juillet, nous nous sommes retrouvées dans le quartier de Saint-Germain pour quelques emplettes et la fameuse cérémonie...


Contrairement à Kleo, je ne connais pas très très bien Saint-Germain : je savais seulement que je devais aller à une boutique Lush acheter un bon pour massage avant la violente augmentation de prix et avant mon rendez-vous, prévu mi-août. Qui l’eût cru, que cette enseigne qui me faisait fuir en quatrième vitesse lorsque je vivais en Angleterre me plaise plutôt pas mal aujourd’hui. Qui l’eût cru (2), que j’allais tomber sur une connaissance que je n’oserais pas aborder de peur qu’elle me réponde « fuck off » à la question « mais tu serais pas XXX, la copine de YYY ? ». Bref.

Après des déambulations dans des boutiques de fringues et de fragrances toutes plus sympathiques les unes que les autres, on est allées à Jugetsudô. Le lien en lui-même vaut le coup d’œil : c’est petit mais délicatement aménagé, avec sa grande et longue table centrale et ses coffrets de thé disséminés un peu partout.

Pour nous, c’était d’abord direction le sous-sol avec sa décoration « plus japonais, tu meurs » mais néanmoins belle et semble-t-il authentique : galets, couleurs chaudes, briques et toilettes charmantes.


Nous sommes invitées à nous installer pour commencer la cérémonie. Le maître de thé, une femme vêtue d’un kimono et s’exprimant dans un beau français, nous conte l’historique du chanoyu, ses différentes appellations, son utilité, et ainsi de suite. Une belle plongée dans ce monde de contemplation et de sérénité.

Petit à petit, elle nous guide vers la cérémonie à proprement parler : les rituels de purification, les gestes, le matcha à prélever avec la cuillère, l’eau provenant de la bouilloire, le mouvement du fouet dans le bol, les formules d’usage et la consommation. Mention spéciale pour la pâtisserie en pâte de riz (?) et haricot, délicieuse.

Ensuite, c’est à notre tour de nous y mettre. J’essaie, comme elle le conseille, de ne penser à rien, mais je ne parviens pas à faire une belle mousse (ni une mousse tout court) avec mon matcha, en partie parce que j’avais peur d’en mettre partout. Elle vient à ma rescousse. L’amertume du thé me surprend un peu mais la longueur et la finesse en bouche me conquièrent, je me mets même à contempler assez longuement le beau vert jade du matcha dans le bol. Puis le bol en lui-même. Puis les lieux.



Que dire, si ce n’est l’accumulation habituelle de clichés ? Parenthèse hors du temps, repos de l’esprit, harmonie avec les lieux, gnagnagna ? Et pourtant, tout est vrai, j’ai réellement été transportée dans un autre temps, un temps où on le prenait justement, le temps, de se vider la tête pour préparer du thé, du simple thé, et le partager avec ses amis.

On remonte au rez-de-chaussée, je suis assez émerveillée et n’ai pas vu le temps passer. En fait, il était comme suspendu. On se jette bien évidemment sur les thés de Jugetsudô, d’autant plus que les participants au chanoyu ont droit à une remise de 10 %. Pour ma part, je prends du soba-cha (grains de sarrasin grillés) pour mon compagnon, un genmaïcha avec matcha, et un petit kit de thés en sachets : matcha au yuzu, gyokuro, sencha... Après avoir réglé, je me rends compte que je n’ai pas payé l’initiation, à quoi Kleo me répond que c’est déjà fait, pour mon anniversaire *couinements et pleurs*. Merci à elle pour cette gentille attention :)

Pour ma part, je suis bien décidée à me procurer les ustensiles de base pour approfondir ma connaissance des rituels et m’offrir de petits moments hors du temps.
Amateurs de thés, du Japon, de la sérénité, si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à essayer !

Quelques liens :
* Initiation à la cérémonie du thé chez Jugetsudô
* La cérémonie racontée par Kleo
* Le Guide du Japon à Paris, qui offre un bel encart à ce salon de thé


0 commentaire(s):

Enregistrer un commentaire