L'éponge konjac

, , 9 comments
En juillet dernier, titite a parlé des éponges konjac en louant leurs bienfaits.
Quelques jours plus tard, au lieu de racheter un paquet de cotons démaquillants, j’ai fait un tour sur le site Mon Corner B.
Quelques jours après, me voilà avec mon éponge et mon huile démaquillante Akane, une marque que je voulais tester depuis quelque temps.
Une petite semaine après, j’avais une peau plus douce, des pores plus resserrés, et partais dormir avec une impression de propre et de bonne santé (souvent atténuée par les grosses léchouilles de Scorpy, mon chat-chien).

Deux petits mois après, j’ai déchanté : l’éponge était toujours aussi efficace et écolo, mais présentait des taches de moisissures ! Sûrement ma faute, car j’avais arrêté de la suspendre au clou du mur pour la poser sur une tablette à savon, mais je n’en suis pas certaine.
J’ai bien essayé de couper les moisissures pour continuer à utiliser l’éponge, mais rien à y faire, elles sont revenues par myriade.

Mais comme j’ai vraiment été conquise et que je suis têtue, j’en ai acheté une nouvelle chez Nocibé et même une pour le corps. Je continuerai donc à traquer les petits points noirs, en espérant que l’éponge tiendra plus de deux mois.

9 commentaires:

  1. Deux mois, c'est déjà pas mal comme durée de vie d'une konjac! de toute façon, comme cette éponge est biodégradable (produite à partir d'une courge japonaise, et oui!), elle a une durée de vie assez limitée.
    Je suis une utilisatrice convaincue depuis longtemps, et pour m'assurer que mon éponge ne moisisse pas, je la nettoie une fois par semaine avec un savon antibactérien (bien laisser agir 5-6min avant de bien rincer) et la laisse complètement sécher. Et une fois par mois (enfin, on va plutôt dire "quand j'y pense" en fait), je la lave à l'eau bouillante.
    J'ai aussi tenté de la passer au lave-linge dans un filet pour linge délicat, mais je déconseille parce qu'elle s'était décomposer beaucoup plus vite par après.
    Mais le plus important, c'est de la laisser sécher suspendue à un crochet après chaque utilisation, pour éviter au maximum le développement bactérien?
    Je trouve que le rapport emmerdement d'usage / bénéfice pour ma peau vaut vraiment de perdre un peu de temps à entretenir cette petite éponge magique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pas faux. C'est titite qui détient un record de longévité (1 an je crois !), du coup, je me suis senti pousser des ailes ^^
      Je l'ai nettoyée avec du savon de Marseille une fois par semaine, mais je n'ai pas pensé à l'eau bouillante.
      Et il n'y a pas de fenêtre dans ma salle de bain, du coup, elle reste toujours un peu humide, d'où le développement de bactéries.
      Qu'importe, je continue, c'est bien mieux que de sortir un coton tous les soirs :)

      Supprimer
  2. J'ai eu des problèmes de moisissure aussi une fois en ne l'accrochant pas pour la faire sécher. Il paraît qu'on peut la faire bouillir une fois par semaine pour éviter tout problème. J'avoue que je n'ai pas encore osé tenter l'expérience. Mais clairement je suis conquise par celle pour le visage. Je termine de tester celle pour le corps (jusqu'ici douce et agréable mais sans plus de résultat) et je publierai un billet qui dira, en gros : "c'est génial, y a pas mieux pour exfolier en douceur et resserrer les pores". ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah OK, on rigole pas avec l'accrochage alors (j'aime pas voir des gouttes d'eau dégouliner le long du mur ^^").
      Zéphine dit ci-dessus qu'elle la fait bouillir une fois par mois.
      Enfin, le coup des pores, je me suis toujours dit que c'était du blabla marketing (je le sais pour l'écrire au moins une fois par semaine ^^") mais non, je le ressens vraiment avec le konjac !

      Supprimer
  3. J'ai testé, et j'aimais beaucoup l'effet sur la peau, mais comme notre appart' bruxellois est très humide, elle ne séchait jamais complètement entre deux utilisations, et vu que j'ai une peau super sensible, j'ai fini par la jeter de peur que des bactéries ne se développent dedans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, le problème des apparts/salles de bain humides. La porte est fermée car je ne veux pas que les chats y aillent, on ne peut pas tout avoir ^^
      Du coup, tu utilises quoi ?
      J'ai la chance d'avoir une peau sur laquelle on peut appliquer tout et n'importe quoi. Sauf une crème L'Oréal reçue dans une box. Mais ça tombe bien, j'ai banni cette marque et pas mal d'autres.

      Supprimer
  4. Je me nettoie à mains nues avec la crème Tsukika de chez Menard, et une ou deux fois par semaine, j'exfolie avec un gommage bio.

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi j’utilise l'éponge Konjac !! 🌿

    Elle mériterait grandement à être connue.

    Elle est 100 % naturelle, et à complètement révolutionner ma routine beauté. Elle est à la fois exfoliante et purifiante, grâce aux propriété de la plante konjac.

    J’en parle ici, si tu veux découvrir tout ce que tu dois savoir sur l' éponge Konjac

    http://blog.la-pigiste.com/2017/02/14/konjac-eponge-secret-naturel-beaute-peau-saine-vegan/

    RépondreSupprimer