Meme Liebster

, , 2 comments
Source
Histoire d’alimenter un peu plus ce blog, une petite session d’auto-questions/réponses, piquée à titite, sur des questions de Tiphaine.

1 — où as-tu passé tes dernières vacances ?
C’était l’année dernière, à la même période, à Hong Kong et en Australie. La destination fait rêver, les conditions moins quand on les connaît.

2 — quel type de cuisine préfères-tu ?
Entre la française, la chinoise et la japonaise, mon cœur hésite. Dans le cadre d’une alimentation quotidienne et végétarienne, j’opte pour la japonaise : ikazaya, tempura de légumes et tsukemono.

3 — as tu des animaux ?
2 adorables chatonnes.

4 — le dernier roman/livre qui t’a marquée ?
Mange, prie, aime d’Elizabeth Gilbert.

5 — le métier que tu rêvais de faire quand tu étais petite ?
Astronaute puis hôtesse de l’air.

6 — quelle est l’époque à laquelle tu aurais aimé vivre ?   
Comme témoin : à l’époque de Gengis Khan ! En vrai, ça n’aurait pas été très facile pour moi. J’aimerais beaucoup voir le futur lointain, aussi effrayant soit-il.

7 — les 5 voyages que tu aimerais faire ? 
Le Japon, l’Irlande, l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et le Cambodge, une nouvelle fois.

8 — ta citation préférée ?
Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement.

9 — les 5 films que tu pourrais revoir sans te lasser ?
Chungking Express, The Milkwoman, Salé Sucré, Late Autumn, Eternal Sunshine of the Spotless Mind.

10 quel est l’objet que tu emporterais sur une île déserte ? 
Un couteau suisse.

11 as-tu une phobie ?
« Une » ? Les araignées, les terres craquelées, les araignées sur des terres craquelées.   
  

2 commentaires:

  1. Ah hôtesse de l'air... je me demande quelle gamine n'en a pas rêvé un jour (le pire c'est que, petite, j'ai abandonné l'idée parce qu'il fallait parler anglais, la blague).
    Juste une chose, à quoi fais-tu référence en parlant d' "ikazaya" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après ma mère parce que je ne me rappelle pas, j'étais très énervée de ne pas savoir demander un jus d'orange lorsqu'on a pris l'avion pour la 1ère fois, en 1993, et que dès le retour, j'ai voulu apprendre l'anglais. Le fait de "voyager" (que je croyais !), la mise impeccable, les langues étrangères, ça me faisait rêver. Avec la démocratisation des vols, j'avoue préférer être voyageuse qu'hôtesse o_O

      Par ikazaya, j'entendais les merveilles qu'il y a dans le livre de Laure Kié : gyozas, croquettes à la mayo, petits légumes... Mais je me rends compte que le ya désigne le lieu.

      Supprimer