Source


Au grand dam de ma mère, je n’ai jamais été très télé. Ordinateur, smartphone, livre, oui, télé, non. Jamais eu le réflexe de l’allumer pour voir ce qu’il y a ou pour avoir un bruit de fond.

Et pourtant, ces temps-ci, France 4 propose deux émissions novatrices qui me parlent tout à fait... en plus de son cycle Ghibli, de Batman et de tout un tas d’œuvres de bon goût.

La première, c’est On n’est plus des pigeons, les lundis à 20h45.
Magazine de consommation qui nous éclaire sur des sujets aussi variés que l’argumentaire de vente de la super glu, les purificateurs d’air, les couches jetables et les lavables... Alimentation, environnement, gadgets technologiques, santé et transports, tout passe au crible de nos Pigeons.
J’apprécie la volonté d’objectivité qui anime l’équipe, fort sympathique, les recherches et chiffres à l’appui, le ton dynamique et enjoué.
Pour ne plus être un pigeon de la consommation !

La seconde, c’est Cam Clash, les mardis à 20h50.
Le concept ? Des acteurs équipés de caméras cachées simulent des situations quotidiennes pour faire réagir les gens. Évidemment, le thème qui m’a le plus parlé, c’est celui du racisme anti-asiatique, passé sous silence et véhiculé par les médias. Mais il y a aussi la mendicité (agressive ou non), l’antisémitisme ou encore, la corruption immobilière.
Les gros plus par rapport à de simples caméras cachées ? La multiplication des opinions, l’avis des experts, des questions pertinentes, une fine équipe d’acteurs là encore...
Les réactions des personnes piégées sont toujours intéressantes, certes pas toujours raccord avec ce que l’on voudrait entendre, mais c’est là l’intérêt de la démarche : recueillir les avis à chaud.

On n’est plus des pigeons
Cam Clash
France 4
Source
Hop, encore une de ces listes cryptiques pour décrypter ma petite personne.
Sur une initiative de The Postman et Fedora, trouvée chez titite.

fatigue : je n’ai franchement pas à me plaindre
humeur : moui
estomac : rempli de riz, blettes et tomates
condition physique : allez, la semaine prochaine, on attaque les exercices
esprit : ne pas penser ne pas penser ne pas penser
boulot : la routine, après seulement 3 semaines :D
reste : à trouver que faire de ces cubes de potiron
penser à : faire mon bilan de fin de mois
avis perso : autant ne rien dire
message perso : pourquoi faire des efforts ?
loulous : sont passées au Pipolino
amitiés : néant en ce moment
love : néant en ce moment
sorties : une prévue dimanche
divers : encore un colis à aller chercher au centre Cléopâtre
courses : pas urgent
envie de : un nouveau téléphone
zic : à fond, comme une ado

— vendredi 27 février 2015
Source
Après le best-seller Scott Pilgrim dont je n’ai vu que la sympathique adaptation cinématographique, Bryan Lee O’Malley nous livre un très beau Seconds.
Paru en France chez Dargaud, le troisième opus de cet auteur qui mixe habilement comics et influences manga suit Katie, chef cuisinier qui, à l’approche de ses 30 ans, voit sa vie partir en sucette. Alors, lorsque l’occasion lui est donnée de réécrire l’histoire avec des champignons magiques — des vrais, ce n’est pas une expression — elle s’en empare... sans pouvoir s’arrêter. Mais jusqu’où Katie va-t-elle faire dégénérer ses multiples vies ?



Source



Cette semaine...
  1. J’ai eu un lundi de merde mais une semaine globalement géniale.
  2. Des blinis au caviar d’aubergines et à la tapenade pour le dîner, c’est vraiment sympa pour ne pas cuisiner sans s’éclater la panse en malbouffe.
  3. Mon amie qui vit en Chine reviendra bientôt à Paris et pourra m’accorder un après-midi \o/
  4. Le gratin de fenouil aux lentilles corail et tomates marinées dont j’ai trouvé la recette ici a été une franche réussite.
  5. Une leçon de conduite où j’étais amorphe et une autre qui s’est très bien passée, dommage qu’il faille faire une pause maintenant.
  6. Opération 3 numéros de Oh Comely pour 10 £ jusqu’à la fin du mois (en espérant qu’elle est valable dans le monde entier).
  7. Pour le Nouvel An chinois, j’ai pu donner une enveloppe rouge digne de ce nom à mes parents — en plus de ma grand-mère. Je me sens un peu adulte.
  8. Du thé (rooïbos vert à la mirabelle et gyokurô) par Diba, une belle carte d’artiste de Singapour par un ami, Petites coupures à Shioguni par mon copain : je suis gâtée.
  9. Les dés sont jetés : j’ai acheté une petite paire d’haltères (1 kg, vraiment ? Il manque pas un 0 ??) et une corde à sauter. Hum.
  10. Je ne comprends pas l’intérêt de regarder les Césars si c’est pour bitcher dessus toute la soirée.
  11. La réputation du Potager du Marais, bio et végétalien, n’est vraiment pas démentie.
  12. L’Autre Thé ne commercialise plus de thé vert fraise-wasabiiiiiiii !! Consolons-nous avec un oolong à la châtaigne, un rooïbos dattes-vanille, un oolong au caramel beurre salé et un sublime oolong « sticky rice ».
  13. Pari réussi pour Bioacasa, je renouvelle ma commande.
  14. Je pense m’orienter vers un Nokia Lumia quand mon téléphone me lâchera, quelqu’un en a un et pourrait témoigner ?
  15. Bon, le geocaching est reporté pour cause de ménage intensif et de texte allemand qui m’aura donné du fil à retordre.
Source
Le seitan ? C’est pas du poisson ?

— Merci Inconnue, j’ai failli m’étouffer avec mon aubergine.
Source

Longtemps, le mardi a été mon jour maudit car il correspond au jour du décès de mon grand-père. Non mais revenez, on ne va pas sortir les mouchoirs aujourd’hui.
Longtemps, le lundi a été un jour comme un autre, voire même une joyeuse journée de renouveau.
En fait, on va sortir les gants de boxe !


Source
Le Guide du Japon à Paris (Minako Norimatsu) et moi, c’est je-t’aime-moi-non-plus. Tellement d’adresses qui ont l’air intéressantes mais si peu de temps et d’argent à y consacrer. Mais je l’avoue : feuilleter encore et encore les pages « Gastronomie » reste un petit plaisir pour moi. 

Et pour la Saint-Valentin qu’on ne fête jamais, soit à cause du travail, soit car on n’est même pas dans le même pays, mon compagnon a voulu m’inviter dans un restaurant végétarien. Sauf qu’il est perdu dans ce monde et que même ouvrir mes 2 guides parisiens est hors de sa portée. J’ai donc suggéré de moi-même le Soya, branchouille, malpoli comme tout au téléphone, surcoté mais... tellement bon. Bien évidemment, appeler un jeudi pour un samedi soir, ça a dû leur paraître très drôle. Bon, ça ne s’est pas entendu au téléphone puisqu’ils m’ont juste dit « Merci » avant de me raccrocher au nez, mais je suis certaine qu’ils ont ri en leur for très intérieur.

Bref, le jour J approchait, je n’avais toujours aucune solution de rechange, donc je me suis rabattue sur la cuisine japonaise. Mon choix s’est porté sur le Shu, qui propose des kushiage (des bouchées de légumes ou de viande panées) dans une espèce de cave. Évidemment, ils devaient afficher complets depuis des siècles. Je me suis donc tournée vers Chez Miki, dont la cuisine semble originale et le côté mouchoir de poche sympathique.

Le samedi en question...

Source



Cette semaine...
  1. Le choc fut rude lorsque j’ai vu qu’un Franprix parisien proposait plus de fruits et légumes que mon Monoprix banlieusard.
  2. Ah donc, si mes pastilles de lave-vaisselle ne marchaient pas, c’était parce que leur emballage n’est pas hydrosoluble... #cruche #viepassionnante
  3. C’est agréable, de perdre la notion des jours en travaillant chez soi.
  4. En plus, en jetant un œil à mes comptes, j’ai constaté que je ne dépensais pas grand-chose à rester chez moi.
  5. Du coup, j’ai commandé jeudi et reçu vendredi (!) deux jolies robes Cop Copine (celle-ci et celle-là).
  6. J’ai enfin reçu mes médicaments de désensibilisation pour mon rendez-vous d’aujourd’hui.
  7. Bon, Soya pour la Saint-Valentin, c’est mort.
  8. Armalite m’a gentiment envoyé le Oh Comely qu’elle a reçu en double et je confirme ce qu’elle en avait dit (me semble-t-il) : frankie, c’est un peu mieux.
  9. Miracle, Nikken / Casio a accepté de prendre en charge ma montre dont j’ai perdu la garantie !
  10. J’ai recommandé un planificateur hebdomadaire chez Dubu Dumo.
  11. J’ai reçu un joli bracelet de la part de mon compagnon.
  12. Tiens, est-ce qu’Otak aurait appris à foutre des baffes au téléphone qui couine ?
  13. Bon, je crois que pour notre confort olfactif à tous, on va repasser à la litière en silice.
  14. Finalement, la Saint-Valentin (notre première en 8 ans !), c’était Chez Miki, compte-rendu ici.
  15. Suspens jusqu’à la fin... oui, on a fait l’expo Ghibli ! On est arrivés à 5 et on est repartis à 4 et on a assisté à une prise de bec à base de « ’toute façon, ces gens-là regardent TF1 ! », mais on l’a faite, cette foutue expo.
Gribouilles

J’ai beau être un peu à la ramasse en liebsterisme, je participe quand même !

Commençons par la sélection de 11 blogs, qui comporte pas mal de points communs avec celle de Kleo, chez qui j’ai piqué... tout. Dans l’ordre alphabétique :
  1. Au-delà de Mangaverse : réflexions, féminisme, homosexualité, société. C’est profond, c’est bien écrit, c’est Morgan quoi.
  2. blog non identifié : titite, ses belles photos, ses magnifiques animaux, ses jolies phrases sans majuscules et sans points... Tout un univers !
  3. Confidences autour d’un thé (ou d’un café) : découvert en navigant de lien en lien, le blog d’ElanorLaBelle est un beau « grenier » rempli pêle-mêle de tranches de vie, de citations, de photos et de pensées !
  4. funambuline : c’est le blog qui vous donne la recette des spaghettis qui feront craquer Scarlett Johansson, rien d’autre à dire.
  5. Kleo juste à côté de Paris : le quotidien d’une traductrice-mère-d’une-charmante-Crevette-connaisseuse-du-Japon-et-fan-de-BD, et j’en oublie.
  6. Le Rose & Le Noir : avant j’étais à fond dans les blogs, c’était un âge d’or. Puis il y a eu une crise qui en a décimé les trois quarts et je n’ai plus rien consommé. Un jour, on m’a filé le lien vers le blog d’Armalite et depuis, j’ai renoué avec ce mode de communication... Je ne présente pas ce blog qu’on ne présente plus !
  7. Les filles sages vont au paradis... : et les autres, là où elles veulent. Rien que le nom du blog est une invitation à le visiter, non ? Je ne lis pas forcément tous les billets de Ness mais ceux que j’ai parcourus sont toujours intéressants, avec un ton un peu grinçant des plus appréciable.
  8. No Alarms and No Surprises : Malena a recréé un blog pour parler de sa vie, de ses DIY et d’elle. J’attends avec impatience d’autres billets !
  9. Popup Monsters : les voyages de Sunalee, les robes de Sunalee... même les cocktails de Sunalee m’intéressent alors que je ne bois pas d’alcool !
  10. Spring to Autumn : de magnifiques textes empreints de mélancolie et de poésie, en anglais.
  11. une cacahuète dans la nuit : pour avoir sa dose de comics, BD et mangas, en textes, en bulles et en citations !
 Passons aux questions de Kleo !

1. Combien de langues étrangères parlez-vous ? Est-ce un choix, un hasard, une obligation ?
3. Je parle correctement l’anglais (un choix, un coup de cœur) et le chinois (un « hasard » familial, génétique ?) et je baragouine l’allemand (une obligation au début, un choix ensuite) (si je pouvais choisir de faire mieux que baragouiner, je le ferais !). En forçant, je devrais pouvoir dire « ma maison est rouge » en japonais, mais c’est parce que je ne sais pas encore dire « beige ».

2. Si vous pouviez vivre dans un autre pays, lequel choisiriez-vous ?
L’Australie.

3. Quel est votre talent caché inutile ? (À titre d’exemple, moi, c’est l’opéra-sprint : je suis devenue la reine pour arriver en courant 5 secondes avant le lever du rideau)

Jeter mon dévolu sur le produit / la fringue / le plat en rupture de stock.

4. Quelle est votre chanson préférée de tous les temps ?
Every You, Every Me de Placebo.

5. Dans l’absolu, quelle chose souhaiteriez-vous apprendre (nonobstant les contraintes matérielles, professionnelles ou personnelles) ?
Le dessin.

6. Quel est l’endroit que vous préférez au monde ?
À part chez moi, le quartier Bibliothèque Mitterrand à Paris.

7. Plutôt du soir ou du matin ?
Pour travailler, le matin. Sinon, je dors de 1h à 6h du matin... ou plutôt, dormais !

8. Quel est le défaut que vous trouvez rédhibitoire chez un autre ?
L’absence de second degré (si on oublie les plus évidents type racisme, misogynie, homophobie, cruauté, pulsions meurtrières et consorts).

9. Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ?
La faim.

10. Quel est le truc le plus fou (en bien ou en mal) que vous ayez fait par amour ?
Oublier ma famille et mes amis.

11. Thé noir ou vert ? Nature ou Parfumé ?
Quoi, faut choisir ? Vert nature mais bon.
Source
À force de triper sur les salière et poivrier en forme d’ananas que ma belle-mère a achetés chez Zara Home, j’ai fini par y faire un tour, à Zara Home. Déception, il n’y avait rien de ce que je recherchais. Mais comme j’ai ensuite eu la bonne idée de visiter le site web, j’y ai quand même trouvé mon bonheur : 4 articles de salles de bain et un plaid pour le canapé. Une petite huitaine après, ma commande a été expédiée d’Espagne, on était le 28 janvier et c’était le début de la grande prise de tête avec le transporteur DHL...


Source
(le traducteur freelance parmi ses congénères)

La semaine dernière...
  1. J’ai mis les pieds dans un Naturalia pour la première fois de ma vie. Contente.
  2. Jamais lu une critique culinaire aussi aigrie. Morceaux choisis : « Mais la clientèle est jeune, bien bien souvent une clientèle qui ne sait ni cuisiner ni faire un marché mais suivre une mode elle sait ! » (ici)
  3. D’ailleurs, si la réservation audit restaurant a été limite houleuse, je dois dire qu’on y mange très très bien et que je rêve déjà d’y retourner.
  4. Avec toutes les pubs que je reçois malgré le petit autocollant Stop Pub, j’ai rêvé d’avoir une boîte aux lettres qui recrache automatiquement tous les spams postaux.
  5. Ah, la traductrice du Pavillon des hommes a changé. C’est mieux mais on ne me fera pas croire qu’il est probable qu’un gamin de l’époque d’Edo dise « nom d’un chien » et « bon sang ».
  6. J’ai chopé une très vilaine grippe et ai eu envie de... viande crue. No comment.
  7. « Tu recevras ton solde de tout compte dans une semaine... ça va, t’es pas pressée ? ». OH NON, PENSES-TU, DEUX MOIS DE SALAIRE, JE SUIS LARGE !!!
  8. Faire son propre pot de départ complètement stone, c’est fait.
  9. Quelle mouche m’a piquée pour que j’accepte de relire un rapport financier ?!
  10. Pourquoi diable ai-je jeté cette garantie alors que je savais pertinemment que j’allais en avoir besoin ? Maintenant, la réparation de la montre va me coûter plus cher que la montre.
  11. Ah d’accord, en japonais, même les adjectifs se conjuguent.
  12. Il faut que je raconte mes péripéties avec DHL, c’est pour ma santé mentale.
  13. J’ai reçu de trop chouettes chaussons chauffants — exercice de diction — ainsi qu’une carte-cadeau chez Amazon, dont je ne sais pas encore quoi faire à part acheter un cadeau o_o
  14. Travailler avec des chats, je m’y ferai très bien.
  15. Travailler en freelance, je m’y ferai très bien aussi.
Source
  1. Ouvrir un compte bancaire pour mes activités professionnelles
  2. Ouvrir une ligne téléphonique à 2 € pour ne pas qu’on me dérange sur mon téléphone personnel
  3. Faire imprimer de nouvelles cartes de visite
  4. Démarcher d’autres clients
  5. Faire de l’exercice physique
  6. Faire réparer ma montre
  7. Tester le panier de légumes Bioacasa
  8. Tester le geocaching si le temps s’y prête
  9. Faire l’expo Ghibli
Source

Un mois que je n’ai pas bouclé à 100 % mais dont je suis malgré tout satisfaite !

1. Basculer mon site professionnel sur une plateforme d’hébergement : je n’ai rien fait basculer du tout mais j’ai reçu l’aide précieuse d’une graphiste pour la création de mon logo et du design de mon site, en fin de compte créé sur la plateforme Wix. Avec un nom de domaine et tout et tout. Le résultat n’est évidemment pas définitif, mais voici, pour les curieux.
Objectif atteint à 100 %

2. Récupérer la caution du prêt immobilier et fermer un compte joint : le prêt a été racheté dans le mois (et a généré plein de remboursements de trop-perçu, ne nous en plaignons pas) mais la caution ne nous sera remboursée que dans 3 mois, ce qui nous empêche de clore notre compte joint pour l’heure.
Objectif reporté

3. Remanier les billets de ce blog
 : terminé hier à 21h, ouf ! Les erreurs d’orthographe que j’avais laissées m’ont horrifiée mais là, je me sens mieux.
Objectif atteint à 100 %

4. Commander de nouvelles lunettes et lentilles et boucler tous les rendez-vous médicaux : suspens jusqu’aux derniers jours du mois, entre les lunettes commandées le 31 et le dentiste qui a vraiment tardé à nous caser des rendez-vous.
Objectif atteint à 100 %

5. Me renseigner sur les offres de mutuelle : je suis allée dans une seule agence, qui ne m’a pas trop inspiré confiance. J’ai voulu voir les offres pour particuliers avec mon actuelle mutuelle d’entreprise, mais « notre plateforme est ouverte du lundi au samedi, sauf jours fériés. Pour améliorer la qualité de notre service, celle-ci est fermée les samedis en janvier et février ».
Objectif atteint à 25 %

6. Inviter l’ex-propriétaire de Scorpy
 : après un report du rendez-vous pour cause de travaux, celle-ci est finalement venue le 1er février pour constater que nos chattes vivent bien. Je mets ça dans les objectifs de janvier, hein, on n’est pas aux pièces.
Objectif atteint à 100 %

7. Imprimer le calendrier de l’Avent de Guillaume Long et lui trouver une utilité : j’en ai imprimé presque 20 (quelques dessins ne m’inspiraient pas) au format Polaroid, mais sans savoir quoi en faire. J’ai pensé à un calendrier, mais j’en ai déjà un très bien et 2 petits agendas. La réflexion continue.
Objectif atteint à 50 %

8. Ne pas acheter de thés : 2 mois sans achat, un miracle. Mais ayant baissé ma consommation, les stocks sont restés plus ou moins stables.
Objectif atteint à 100 %

9. Faire un carnet de voyage de Lisbonne : fait ici et surprise, ça ne m’a pas demandé tant de temps que ça.
Objectif atteint à 100 %

10. Commencer le geocaching : gros fail, je n’ai pas eu une minute à moi les week-ends et j’avoue que la motivation est moyenne avec ce froid.
Objectif atteint à 0 %, reporté

11. Tester un restaurant de tapas pas loin de chez nous (mais fermé le dimanche) : là encore, la motivation est retombée, la saison ne se prêtant pas à mon goût à des tapas. Mais on ne l’oublie pas, ce resto, ç’aurait juste été absurde de nous forcer pour remplir un objectif.
Objectif atteint à 0 %, reporté

12. Faire des expos : report de l’expo Ghibli qui tire sur sa fin, je croise les doigts pour y être le 15 février comme prévu.
Objectif atteint à 0 %, reporté

BONUS
Avec le nom de domaine, j’ai aussi acquis une adresse professionnelle.
J’ai réussi à installer mon logiciel d’aide à la traduction, qui tourne sans problème sur mon PC portable. Oui, ma vie tourne autour de ma future activité.
Source

Cette semaine...
  1. J’ai testé mon casque Bluetooth — au poil — et j’ai hérité en prime d’un nouvel iPod.
  2. À la sortie de la Poste où je suis allée affranchir l’enveloppe de thés pour Diba, je suis tombée sur... Le livre de Mormon.
  3. J’ai participé à mon premier kickstarter, pour aider le magazine Kaizen.
  4. J’ai eu mon troisième malaise vagal en deux ans et demi. Je me suis rappelé la première fois, paniquée chez le médecin, qui m’a répondu « oui, vous ne voulez pas travailler aujourd’hui, quoi ».
  5. L’« arrêt de travail spontané » sur le RER A, c’était déjà fatigant. Mais le subir avec une bonne femme qui s’écoutait parler de Charlie Hebdo, puis de l’antisémitisme puis du racisme, c’était trop.
  6. Par prudence, j’ai dû m’asseoir sur mon cours de japonais pour pouvoir rentrer chez moi avant qu’il n’y ait plus de train.
  7. Le traiteur ayant refusé de me préparer un Fuji Burger (guacamole, cheddar, crème de maïs) sans viande, j’ai dû me rabattre sur... une salade. Meh.
  8. Les chattes, qui ont semblé sentir la venue de l’ancienne propriétaire de Scorpy, ont décidé de nous faire un combo de tout ce qu’on leur a interdit.
  9. Les croquettes « Satiété » ne semblent pas du tout marcher sur elles.
  10. Le livreur de DHL m’a dit avoir laissé mon colis Zara Home dans le salon de coiffure près de chez moi. Le SMS de DHL m’a « confirmé » que le colis avait été déposé dans une papeterie sans intérêt qui demande 1h de trajet.
  11. J’ai rêvé qu’on me tranchait la main avec mon couteau fétiche.
  12. Craquer pendant une leçon de conduite, ce n’était pas non plus dans mes plans.
  13. Trêve de misérabilisme : je me suis rendu compte qu’une fois freelance (dans une semaine) (ahhhh !), je pourrai me faire livrer des paniers de fruits et légumes bios à la maison.
  14. Sympa, le lait à la cardamome.
  15. Et pour me consoler avec le consumérisme, j’adore le maquillage de la marque Une et je me suis offert quelques fringues Bonobo, le seul commerçant à réussir à proposer des vêtements plus beaux en vrai qu’en photo.