Chez Miki (Paris I)

, , 17 comments
Source
Le Guide du Japon à Paris (Minako Norimatsu) et moi, c’est je-t’aime-moi-non-plus. Tellement d’adresses qui ont l’air intéressantes mais si peu de temps et d’argent à y consacrer. Mais je l’avoue : feuilleter encore et encore les pages « Gastronomie » reste un petit plaisir pour moi. 

Et pour la Saint-Valentin qu’on ne fête jamais, soit à cause du travail, soit car on n’est même pas dans le même pays, mon compagnon a voulu m’inviter dans un restaurant végétarien. Sauf qu’il est perdu dans ce monde et que même ouvrir mes 2 guides parisiens est hors de sa portée. J’ai donc suggéré de moi-même le Soya, branchouille, malpoli comme tout au téléphone, surcoté mais... tellement bon. Bien évidemment, appeler un jeudi pour un samedi soir, ça a dû leur paraître très drôle. Bon, ça ne s’est pas entendu au téléphone puisqu’ils m’ont juste dit « Merci » avant de me raccrocher au nez, mais je suis certaine qu’ils ont ri en leur for très intérieur.

Bref, le jour J approchait, je n’avais toujours aucune solution de rechange, donc je me suis rabattue sur la cuisine japonaise. Mon choix s’est porté sur le Shu, qui propose des kushiage (des bouchées de légumes ou de viande panées) dans une espèce de cave. Évidemment, ils devaient afficher complets depuis des siècles. Je me suis donc tournée vers Chez Miki, dont la cuisine semble originale et le côté mouchoir de poche sympathique.

Le samedi en question...

On s’est effectivement retrouvés dans un mouchoir de poche. La salle compte 20 places, dont 4 au comptoir, et si on était seuls au début, la salle s’est vite emplie de personnes de toutes nationalités. 

Côté carte, le soir, il n’y a pas de menu. Enfin si, il y avait un menu Saint-Valentin avec sashimi, sushi de foie gras, pané de porc et toutes les viandes du monde, donc j’ai proposé de choisir une entrée et un plat à la carte. On avait face à nous un énorme panneau avec énormément de plats différents : toutes sortes de spaghetti, des croquettes en tout genre, de l’entrecôte, des sashimis, des œufs de cabillaud, des salades... Bref, un choix de folie mais une certaine cohérence malgré tout puisque c’était un peu toujours les mêmes ingrédients qui revenaient. Avant de lire la carte, j’étais partie pour une omelette froide en entrée et des nouilles au thé vert en plat, mais sur place, submergée par le choix et ne trouvant pas ces plats, je me suis tout simplement assise sur mes principes végétariens.

En entrée, j’ai pris :


Des noix de Saint-Jacques aux champignons et au beurre ponzu.
C’était bon, quoiqu’un peu lourd évidemment avec le beurre. Les noix étaient cuites juste à point sans être crues — ouf — mais j’ai pensé qu’elles n’avaient rien à faire avec des champignons, même si j’affectionne tout particulièrement les champignons Enoki. Malgré tout, c’était un méli-mélo de champignons pas forcément faits pour s’entendre. Mais ne faisons pas la fine bouche.

Monsieur a opté pour un saumon au miso :




J’en ai un peu goûté et là encore, rien à dire, cuisson parfaite. Les portions sont plutôt généreuses pour des entrées, même si leur prix varie entre 14 et 18 €. J’ai regretté le fait qu’il n’y ait pas plus de légumes marinés mais bon.

Passons aux plats...




Des croquettes de gambas à la crème (quand je décide de faire sauter mon végétarisme, je m’en prends toujours aux crustacés) (oui, je culpabilise à mort). Que l’on soit clairs : c’est bon mais tout sauf subtil ! J’adore l’internaute qui a dit de la cuisine de Miki qu’elle était subtile car féminine, vive les poncifs. À la fin de mon plat, je n’ai pas cherché à comprendre pourquoi il n’y avait que 3 croquettes, je m’attendais même à ce que tous les gens de la salle se lèvent pour m’applaudir. Toujours est-il est que c’est très bon, j’adore la crème, la panure est bien dorée et croustillante et la petite purée froide pomme de terre / carotte est très bienvenue pour faire de petites pauses entre 2 bouchées de croquettes.

Chez Monsieur, c’était pas plus léger :



Des roulés de porc panés à l’ail et à l’algue, spécialité de la maison. Je n’y ai pas touché mais son avis est le même que le mien : bon mais lourd. C’est vrai qu’entre la viande, la panure, l’ail et la crème, son estomac a dû s’activer.

En dessert, nous avons tous les deux pris des glaces et sorbets. Thé vert et sésame noir pour lui, yuzu et shiso (basilic japonais) pour moi, car je voulais tester. Je n’ai pas pris de photos mais c’était bon. Les morceaux de yuzu confit passent très bien en glace et le basilic glacé a un goût surprenant mais que j’aime beaucoup. Le mélange des deux est plutôt sympa.

En fin de compte, même si on n’a pas été emballés, on a quand même bien aimé. Est-ce qu’on y retournerait ? Oui, mais certainement pas le soir : avec une entrée, un plat, un dessert et un thé au sarrasin chacun, on en a eu pour 90 €, alors qu’à midi, le restaurant propose un menu à 15 € avec les mêmes plats ! Et surtout, pour ma part, je n’ai pas trouvé ça subtil pour un sou, ce sont des plats de type familiaux, bons et consistants, qui ne valent peut-être pas aussi cher. À re-tester un midi, je tiens aux nouilles au thé :)

Miki
5 Rue de Louvois
75002 Paris
Métros : Quatre-Septembre, Bourse

17 commentaires:

  1. Oh la la ! Je vais mettre le guide dans ma liste d'envies, je ne connaissais pas ! Merci de la découverte ! Sinon une amie japonaise m'avait emmenée dasn un restaurant japonais (tenu par des japonais) rue de l'Echelle, le Zen et c'était très bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça t'intéresse, je peux scanner les pages du guide qui t'intéressent (à moins que ce ne soit tout ? perso, les pages beauté, je ne les regarde jamais).
      Le Zen est très chouette aussi, je trouve ! Je n'y suis allée que peu de fois pour prendre à peu près toujours la même chose, mais je valide. Et par les proprios du Zen, il y a le Sanukiya, qui fait des udons à tomber...

      Supprimer
    2. Non non j'achèterai le guide mais merci de ta proposition ! Et merci pour l''autre nom de resto à tester donc ;)

      Supprimer
  2. De... de la glace au shiso ? Et un endroit où on trouve de la glace au sésame et au yuzu ? Il faut que j'y traîne monsieur (le shiso, c'est moi).
    Merci pour ce compte-rendu d'un endroit que je ne connaissais pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, allez-y un midi :)
      Et j'espère que le reste ne vous décevra pas trop !
      Je me demande d'ailleurs où se fournissent les restos japonais en glace, j'y ferais bien une razzia de glace au thé vert ou au sésame.

      Supprimer
    2. La glace au thé vert, et peut-être aussi au sésame, je sais qu'on en trouve chez Kioko, rue des petits champs. Pour le reste, ils la font peut-être eux-mêmes (je ne suis pas certaine d'avoir déjà vu de la glace au shiso au Japon et, pourtant, je pense que ça m'aurait tapé dans l'oeil).
      Sinon, un de mes livres de recettes propose de faire soi-même sa glace au thé vert en ajoutant un peu de macha en poudre à de la glace vanille ramollie et de la faire prendre au froid.

      Supprimer
    3. Ah oui, j'avais oublié que c'était possible de faire les choses soi même.
      Hm, pas con pour le matcha à incorporer à la glace vanille mais... faut aimer la vanille.

      On a remarqué que mes boules de glace fumaient tant elles étaient froides alors que les siennes étaient à une température normale pour de la glace. Peut-être un début d'explication...

      Supprimer
  3. Je peux venir manger Japonais avec vous ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

      Supprimer
    2. Malena, tu es déjà en RP, mais Sunalee, si tu veux de la compagnie à ton prochain passage, on se fait un resto japonais ? :)

      Supprimer
  4. Liam, ça donne plutôt envie...OK je le note pour ma prochaine visite sur Paris, et pour le déjeuner donc! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah nan nan, toi, je te réserve pour d'autres tests encore, genre le Shu.
      Bon ok, après ma dernière tentative, je ne peux pas dire grand-chose :x

      Supprimer
  5. quelles platrées vous avez eues ! de belles assiettes (= très fournies), surtout vos plats !
    pour les glaces, il ne les font pas eux même ? parce que faire une glace, c'est pas sorcier quand même ! je fais de la glace au matcha perso. et de la glace à l'azuki.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais toi tu cuisines !!
      Bon sérieusement, je veux bien tes recettes :)

      Supprimer
    2. pour les glaces, je parlais des restaurateurs. eux ils cuisinent aussi normalement ! hihi !
      il faudra que je recherche, parce que je crois que j'avais fais impro sur les mesures !

      Supprimer
    3. j'ai retrouvé la recette de la glace azuki ! vers le bas sur la page :
      http://mingoumango.blogspot.fr/2009/03/monomanie-en-rouge-red-bean-paste-ice.html

      Supprimer