Revue de presse #19

, , 10 comments
© Stéphanie Ledoux

The Ethical Case for Fur | Jenni Avins, The Atlantic : trouver cet article quelques semaines après s’être coltiné un texte Karl Lagerfeld x fourrure x luxe x berk, c’est une aubaine. Le port éthique de la fourrure ? La nécessité de porter de la fourrure ? L’utilisation écologique de la fourrure ? Est-ce compatible ? Cet article peine à me convaincre, mais les arguments ne sont pas idiots...

Voilà comment être féministe avec des serviettes hygiéniques | Nadia Daam, Slate : le corps de la femme dégoûte dès qu’elle a ses règles, le sang des menstrues est bleu (mais pas royal) dans les pubs, l’impureté associée aux règles qui interdit aux femmes de pénétrer dans des temps à « une certaine période du mois »... Il serait peut-être temps d’arrêter les conneries, non ? Personnellement, ces messages qui incitent les gens à s’interroger sur leurs préjugés, je les aurais écrits au marqueur rouge, mais en attendant, ces jeunes se bougent, eux.

Comment se crée une police de caractères | Kristin Hohenadel, traduction de Yann Champion, Slate : je ne sais pas vous, moi, je suis fascinée par les polices de caractères. Je ne raconterai pas ici ce que j’ai fait pour les visualiser facilement à l’époque de Windows 98, juste que je suis ravie qu’à présent, on ait un aperçu de chacune d’entre elles dans la Suite Office. Bref. Si vous êtes aussi toqués que moi à ce sujet, cet article devrait vous plaire : le processus de création d’une fonte de A à Z, des considérations esthétiques aux raisons les plus pragmatiques.

Coloring Books for Existential Angst | William Brennan, The Atlantic : bon, je l’avoue, avant de lire cet article, je pensais que le coloriage thérapeutique, c’était une énième invention marketing. La vérité est peut-être un peu plus nuancée...

D’où je viens | Au Fil d’Isa : Isa revient sur sa relation à sa mère et ce que cette dernière lui a légué — le tarot. Il serait indécent de ma part d’en dire plus, mais ce billet m’a profondément remuée et est très beau...

Day by Day, une épicerie en vrac qui vous simplifie la vie | Eat & Tea : même si je ne suis pas convaincue par l’aspect écologique du concept, il faut avouer que j’adorerais la voir s’exporter à Paris, cette épicerie qui propose de venir avec son pot de confiture vide pour repartir avec de la farine ou des confiseries en vrac. Que les Lillois en profitent :)

La Brioche Ananas 菠蘿包 dans tous ses états | Le Gastronome parisien : à l’âge où d’autres enfants découvrent que le Père Noël n’existe pas, j’ai appris que la brioche ananas n’est pas fourrée à l’ananas. Quoi, mais, heu, un monde s’écroule. Mais un autre s’ouvre : celui de la brioche star de Hong Kong, que décrit avec toujours autant de passion Le Gastronome Parisien.

Lu Xun superstar | Bertrand Mialaret, My Chinese Books : Lu Xun n’a pas écrit que Journal d’un fou, le premier roman en chinois vernaculaire : les Nouvelles et poèmes en prose que publient les Éditions Rue d’Ulm le prouvent. L’occasion pour My Chinese Books de revenir — en français — sur l’étendue du talent littéraire de cet auteur incontournable de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

10 commentaires:

  1. Brioche ananas, melon pan, même combat... même si, bizarrement, le nom "melon pan" m'a toujours tellement rebutée que je n'y ai jamais goûté. Un peu comme le cheesecake, en fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je crois bien m’être fait avoir dans une boulangerie japonaise aussi.
      Le cheesecake, c’est très très lourd. Sinon, ça ne sent pas l’emmental et on peut en faire avec des petits suisses, au pire.

      Supprimer
    2. D’après Wikipedia, c’est la même brioche :)

      Supprimer
    3. Ah bah on aura appris un truc ! (Même si pour moi le melon pan est plutôt orangé que jaune pétant)

      Supprimer
  2. le côté écologique de cette épicerie est certainement le fait que tu ne repars pas avec plein de plastique, et que tes contenants en verre durent autant de temps que tu ne les casseras pas ! le concept me plait perso, dommage qu'il n'y en ait pas par ici.
    je ne connaissais pas les brioches ananas, ça a l'air bon cette affaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et que tu ne gâches pas un plein paquet de farine.
      Mais je suis allée sur le site et les produits proposés ne me semblent pas assez atypiques pour justifier un achat en petite quantité.
      Néanmoins, si une telle boutique devait ouvrir près de chez moi, nul doute que je l’intégrerais à ma routine de courses.
      (C’est un peu paradoxal ce que je dis mais en gros, j’aime le concept mais je ne le trouve pas assez poussé)

      Les brioches ananas m’intéressent beaucoup moins depuis que je les sais sans ananas.

      Supprimer
  3. Concernant les menstruations et tout ce que la société en fait, je te conseille le joli film "The moon inside you", si tu peux te le procurer (http://www.mooninsideyou.com). Même si la fin est un peu trop ésotérique pour moi, le contenu est très percutant, joli et m'a réconciliée avec mes règles (même si ça continue à faire mal par où ça passe :p ).

    RépondreSupprimer
  4. Ah, merci, pourquoi pas à l’occasion :)
    Je n’ai jamais été fâchée avec les miennes (j’ai de la chance : au pire de la douleur, un comprimé et ça repart) et ne comprends pas tout le foin fait autour. Ado, je me rebellais à ma manière quand on me demandait, avant d’entrer à la pagode, si j’avais mes règles.

    RépondreSupprimer