Objectifs de mai 2015 : bilan

, , 2 comments
Source

Un mois riche en rebondissements mais qui m’a semblé interminable... En effet, même si je ne suis plus salariée, je ressens quand même les effets du changement de rythme qui s’est produit quasiment chaque semaine avec les jours fériés, et encore une fois, je suis ravie de passer au mois suivant.

1. Décider du sort de mon blog LiveJournal
Il fut une époque où j’ambitionnais de tenir trois blogs : un pour mes chroniques « culturelles », un perso et un très perso. Je ne sais franchement pas quelle mouche m’avait piquée mais je me suis progressivement dirigée vers le minimalisme : j’ai rapatrié ici toutes mes chroniques puis fermé le blog qui leur était dédié. Restaient alors le blog perso, ici, et le très perso, LiveJournal, que je n’alimentais plus au fur et à mesure que j’apprenais à aborder en public des sujets privés. Comme je n’aime pas m’éparpiller sur la Toile, j’ai décidé de sauvegarder toutes mes entrées LiveJournal puis de les supprimer tout en gardant mon compte. En me penchant sur la question, je me suis rendu compte que j’avais déjà sauvegardé 99 % des entrées et qu’il ne me restait plus qu’à me mettre à jour et à supprimer tous mes billets. Sauf qu’avec LiveJournal, c’est impossible de tout supprimer d’un coup, il faut le faire manuellement billet après billet, donc décision radicale après avoir consulté les deux personnes qui me lisent et que je lis : j’ai fermé mon compte LiveJournal et me suis transformée en stalkeuse. Fin d’une dizaine d’années d’histoire d’amour avec cette plateforme de blogging.
Objectif atteint à 100 %  

2. Écrire un article pour le site Le Fictionaute
C’est toujours impressionnant d’écrire pour un autre site que le sien et en plus, j’ai croulé sous le boulot, donc je m’y suis mise doucement pour finir cet article très bientôt.
Objectif atteint à 0 %

3. Finir cinq thés

Je ne sais pas si j’en ai fini cinq mais j’en ai entamé et fini pas mal car j’ai mis avec mes théières et verres tous les thés voués à disparaître dans mon estomac pour ne pas être tentée d’aller piocher dans mes autres stocks. Et ça a pas mal marché !
Objectif atteint à 75 % (au pifomètre)

4. Repiquer mes plants de kabocha
Fait et j’ai cru les avoir tués sur le coup mais ô miracle, des fleurs blanches et jaunes ont poussé, c’est bon signe !
Objectif atteint à 100 %

5. Photographier mes chats avec le bridge
Fait, même si je ne les ai pas mitraillées. Les photos sont incontestablement plus réussies qu’avec le téléphone mais je ne reposterai pas une salve de photos de suite.
Objectif atteint à 100 %

6. Participer au Everyday Life Challenge d’Armalite (sans les selfies)
Fait avec les selfies (ok, pas des vrais, mais quand même). Certains thèmes m’ont plus inspirée que d’autres : j’adore ma tasse à thé mais je n’ai pas des tonnes de chaussures (et je compte me débarrasser de deux ou trois autres paires, avec Soles4Souls / Spartoo). Peut-être que je ferai une petite mosaïque avec mes photos à la fin.
Objectif atteint à 100 %

7. Envoyer mon colis de swap
Mieux : donné en mains propres, compte-rendu de ma swappée ici.
Objectif atteint à 100 %

8. Retourner à la piscine
J’ai fait une séance d’aquabike, très déçue qu’il ne s’agissait pas d’un cours, juste de vélos dans l’eau. Du coup, j’ai repris un cours de natation pour oser ensuite aller nager toute seule.
Petite explication : je sais à peu près nager mais j’ai vite tendance à paniquer quand l’eau javellisée entre en contact avec mes lentilles et je fais plein de mouvements inutiles qui me fatiguent et ne me font pas avancer.

Objectif en cours

9. Retravailler le design et les textes de mon site
C’était chiant mais c’est fait : design moins pro mais plus simple à mettre à jour.
Objectif atteint à 100 % 

10. Lancer la traduction en anglais de mon site
Fait, il faut que je l’implémente maintenant.
Objectif atteint à 100 % 

11. Envisager de parrainer un enfant qui en a besoin
Je l’ai envisagé, oui, mais n’ai pas sauté le pas : c’est une énorme responsabilité, de parrainer un gamin jusqu’à ses 18 ans, et je ne voudrais pas être contrainte de devoir me retirer d’un programme en cours de route. À cela s’ajoute la question de la correspondance avec les enfants qui agite les donateurs : argent qui pourrait être mieux utilisé ? Jalousie entre filleuls ? Du coup, j’ai préféré me tourner vers une ONG que j’ai toujours admirée : Amnesty. Et je fais des dons mensuels : je ne m’investis pas trop mais pour l’instant, c’est bien comme ça.


Bonus
  • J’ai refait un tri dans mes vêtements et — ahem — chaussures. Et je me montre à chaque fois de plus en plus sans pitié.
  • On (enfin, surtout « il ») a remis de l’ordre dans la buanderie envahie de comics, de magazines, de boîtes et de babioles qu’on avait pourtant aménagée.

2 commentaires:

  1. Ah bon sur "LiveJournal", c'était ton blog "très perso"? si j'avais su...tu te rappelles lorsque j'avais mon compte ^^(d'ailleurs je crois que je n'ai jamais désactivé ce compte, mais bon je ne me souviens plus du tout de mon identifiant)

    C'est quoi déjà du kabocha? (oui j'ai la flemme de chercher et alors? :P)

    Ah les lentilles! l'histoire de ma vie! Il n'y a que les porteurs de lentilles qui peuvent comprendre. La piscine (ou la plage) c'est toujours un moment de suspens pour moi, j'évite ainsi de mettre la tête sous l'eau et me contente de rester sur ma serviette à bouquiner. C'est bien dommage car j'aime bien pourtant nager (oui ok y'a les masques...) Mais cette "peur" de perdre une lentille...c'est comme les jours de vent: si par malheur une poussière rentre dans l'oeil, je ne réponds plus de moi et ai l'impression de ne plus faire parti de ce monde...XD bref vivement que je me fasse opérer des yeux (mais comme je te l'avais dit, ce ne sera pas demain la veille)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je rentrais dans pas mal de détails :)
      Tu étais « kevruto » :p

      Le kabocha est un potiron japonais, j’en ai eu des graines par le site issekinicho.

      Oui pour les lentilles, je suis complètement courbée car non seulement j’ai peur de l’eau mais j’ai aussi peur que l’eau me crame les lentilles. J’ai pris une bonne paire de lunettes mais finalement, j’y suis allée sans lentille.
      Pff, un jour, on sera moins bigleux :p

      Supprimer