La semaine 2015#32

, , 2 comments
Source

Cette semaine...

Travail
  • Je ne saurai jamais ce qui m’a prise d’accepter de traduire un dossier nommé « Contrats ».
  • Il n’y a qu’avec un formidable accent écossais que je peux comprendre « a ginger government » au lieu de « a change of government ». 
  • J’ai rencontré l’une de mes réviseuses pour un projet mensuel sur lequel je travaille depuis mars, c’était très sympa, même si on n’a pas pu aller comme prévu au Prescription Cocktail Bar.

Santé
  • Pas de piscine pour cause de surcharge de travail mais j’ai découvert en fin de semaine qu’elle ouvrait jusqu’à 21 heures certains soirs ! Reste plus qu’à m’assurer qu’il y a un service de bus jusqu’à cette heure ô combien nocturne dans mes contrées.

Lectures
  • Pour l’instant, les piles à lire intermédiaires fonctionnent bien.
  • J’ai lu un extrait assez conséquent de Mes petits plats faciles by Hana (le « volume 2.5 » offert par l’éditeur) et ai par la suite craqué sur les deux premiers volumes. Croisons les doigts car je n’avais pas trop aimé le début du volume 1.
  • Lire Le peintre d’éventail de Hubert Haddad avec un verre de vin rouge et du chocolat noir : je me suis sentie si adulte l’espace d’un soir.

Série
  • On est déjà si proches de la fin de la série Treme (le destin de certains habitants de la Nouvelle-Orléans post-Katrina, avec bien sûr beaucoup de jazz).

Chats
  • Les chats sont déjà en manque d’affection dès que je sors faire des courses, comment vont-elles survivre à notre long voyage en octobre ?!
  • Il n’y a bien qu’Otak pour accourir me faire un bisou quand elle m’entend faire une crise de nerfs ^o^

Bouffe
  • Le retour des biscuits de mon enfance, les Sirtaki !
  • Betjeman & Barton m’a offert un bon de 10 € pour mon anniversaire, avec lequel je me suis offert du chocolat Zaabär (baies roses et citronnelle cette fois), mais n’ayant pas assez de monnaie pour payer l’euro excédentaire, j’ai aussi pris pour 11 € de shortcakes (macadamia et citron). Logique, quoi.
  •  Des trois salons L’Autre Thé qui se trouvent à Paris, celui de Mouffetard est de loin le plus sympa, en plus de me faire replonger dans mes (heureuses) années estudiantines.
  • Le 37 m² ne proposant plus de bentô végétarien, je me suis rabattue sur un bentô au poulet au sel et poivre, pensant éprouver un plaisir coupable à manger de la viande. En fait, au bout de quatre morceaux, j’étais juste écœurée et ai lâché le... morceau (ha-ha). Sinon, les légumes marinés sont pas mal sans être transcendants et le bubble tea au taro était 100 fois trop sucré. Une adresse taïwanaise sympa pour dépanner, pas plus.

 Achats
  • Je n’ai pas trouvé de plateau en bois pour déposer une tasse et des feuilles de thé (et espérer les photographier) mais le plateau en plastique coloré trouvé chez Hema, sur les bons conseils d’Armalite, fera l’affaire.
  • J’y ai trouvé en prime des cartes d’anniversaire et un moule à gâteau pour remplacer celui que j’avais massacré.
  • Le dernier exemplaire de l’ouvrage que je souhaitais offrir se trouve dans la Fnac de Quimper. Heureusement, son remplaçant semble avoir fait mouche. 
  • Je n’ai pas trouvé le coffret d’épices que j’espérais mais au moins, mes placards se sont enrichi de mélanges pour salades tout à fait intéressants et du piment d’Espelette tant convoité.
  • Je sens que je vais bientôt craquer sur diverses choses : les CD The Sound of Siam recommandés par Miss Sunalee ou encore un Midori’s Traveler’s Notebook.

Divers
  • J’ai presque entendu le livreur TNT gémir quand je lui ai confirmé au téléphone que je serai bien chez moi lors de la livraison et j’en ai tiré un plaisir sadique
  • « Et quand c’est marqué ’tarif pour deux nuits’, ça veut dire que c’est pour deux nuits ou une nuit ? » – mon père dans toute sa splendeur paranoïaque. 
  • Donc si mes parents ne m’auront pas achevée avant avec leurs changements de plan tous les deux jours, je partirai à Avignon à la fin du mois.
  • Ai-je déjà déclaré mon amour pour l’émission On va déguster, sur France Inter, avec François-Régis Gaudry ? Bah voilà, c’est fait.
  • Détiendrais-je la clé pour réparer mon tabouret de bar ? Suspens...
  • Et je me note ici une chouette découverte musicale country-soul, Lee Ann Womack.

2 commentaires:

  1. otak est super chou !
    oh oui c'est bon les sirtaki, je ne savais même pas que ça existait encore ! le goût n'a pas changé ?
    hema c'est le mal. j'ai fait une commande il y a peu, et j'ai cru que j'allais tout acheter !

    RépondreSupprimer
  2. N’est-ce pas ^^ Elle m’a calmée sur le champ !
    Pour les Sirtaki, je pense qu’objectivement, le goût n’a pas changé, mais je les trouve un peu moins bons, un peu moins dorés, c’est sûrement la nostalgique qui change. Mais c’est déjà mieux que les Sultana, dégueulasse.
    Je ne suis sortie qu’avec des choses utiles, de chez Hema. Mais pas de doute que sur Internet, tout est plus tentant.

    RépondreSupprimer