La semaine 2015#51

, , 7 comments
Source

Cette semaine...

Lundi : les pages en néerlandais du site de Cora Kemperman ne m’ont pas empêchée de commander un haut que je lorgnais depuis quelque temps ; je me console en me disant que j’ai bien fait puisque l’article ne semble plus disponible ; j’ai fini Je suis un chat à 2 heures du matin ; je me suis rendu compte que je n’ai aucun panneau sur lequel accrocher les jolies cartes que je reçois ; j’ai enfin trouvé une application iOS de prise de notes digne de ce nom (pas de connexion Internet, pas de compte à créer, possibilité de créer des dossiers, pas de pub) ; j’ai failli m’insurger contre mes camarades de japonais qui estimaient que le mot « nasu » (aubergine) n’était pas le plus utile.

Mardi : contrairement à nos habitudes, monsieur et moi nous sommes offert des sushis à domicile pour le déjeuner ; j’ai renoué avec ce plaisir coupable mais ô combien salvateur qu’est la sieste entre la fin d’une traduction et sa relecture.

Mercredi : j’ai clôturé ma journée à midi pour aller rejoindre ma cousine au restaurant Soya ; on a papoté de longues heures pour rattraper toutes ces années perdues (... et elle a une sacrée vie !) ; j’ai reçu une commande double (Noël et swap) ; j’ai rejoint pour le dîner Kleo et Paulette (qui nous a gâtées) pour un burger au... bœuf, gros écart très ponctuel pour éviter les falafels.

Jeudi : un futur ex-client m’a annoncé qu’il bloquait ma facture en raison d’une mauvaise traduction avant de se rendre compte que je n’avais rien à voir avec cette histoire puis m’a tout de même bloqué un peu d’argent parce que... heu, personne n’en sait rien ; le RSI est encore revenu me réclamer des sous que je ne lui dois pas ; j’ai lutté très fort contre l’envie de courir à la pâtisserie L’Osmanthe me procurer, à tout hasard, une bûche litchi-yuzu-pamplemousse ; tous mes colis étaient en retard ; à défaut de bûche, j’ai pris un bain avec des sels de Hakone qui ont coloré l’eau en un joli vert et j’ai réorganisé la configuration de mon Midori’s Journal.

Vendredi : j’ai été dégoûtée d’apprendre que le concert de Kellylee Evans qui avait été reporté serait en fin de compte annulé ; c’est la croix et la bannière pour se faire rembourser les deux places ; j’ai enfin reçu mes cartes de vœux professionnelles, j’ai dû les remplir en 4e vitesse avant de foncer à la Poste pour éviter que mes clients ne les reçoivent en 2016 ; j’ai reçu une Gambettes Box alors que mon abonnement est terminé : cadeau de l’entreprise ou de ma belle-famille ? ; j’ai traduit 900 mots sur les 2 400 que je devais abattre ; je suis sortie l’après-midi pour me changer les idées même si je devrais le payer ; mes mangas préférés (Dorohedoro et Jojo’s Bizarre Adventure) sont sortis ; monsieur m’a offert un comics qui m’intéresse énormément (Sweet Tooth, de Jeff Lemire) ; on s’est un peu jetés sur la mousse au chocolat de Michel & Augustin distribuée à un stand de dégustation ; j’ai acheté un cadeau de Noël pour mon amie-qui-vit-en-Chine ; chez Lupicia, je lui ai pris le thé Bienvenue à Paris (rose et fruits) et j’ai craqué pour Neige Blanche (chocolat blanc et abricot) ; je n’ai donc pas atteint l’un de mes objectifs mensuels ; j’ai été assez naïve pour proposer à monsieur d’aller voir s’il resterait des places au ciné pour Star Wars (lol lol lol) ; évidemment, on est rentrés bredouilles mais pas mécontents, d’autant que je n’en suis pas une fan inconditionnelle ; j’ai terminé la soirée en emballant tous les cadeaux en ma possession ; et mon colis de swap est presque prêt !

Samedi : je me suis levée très tôt pour rattraper les 1 500 mots de la veille ; ce projet ne me passionne franchement pas mais le client ne veut personne d’autre que moi, ce qui est flatteur mais me fait plonger dans le monde des éoliennes et modules photovoltaïques ; il y a eu une mise à jour de Neko Atsume !!! ; j’ai subitement compris que « Lupicia » est une sorte de retranscription du japonais, voire du chinois 绿茶 ; j’ai donc vu mon-amie-qui-vit-en-Chine-et-qui-va-se-marier et nous sommes restés à 5 pendant près de 4 heures au restaurant ; j’ai enfin trouvé la force de couper environ 32 griffes de chat.

Dimanche : on n’a pas eu le courage de sortir voir l’exposition Fantastique ! Kuniyoshi au Petit Palais ; je n’ai fait aucun Winter Cookbook Challenge cette semaine car ma mère m’a donné beaucoup de légumes chinois qu’on ne trouve dans aucun de mes livres de recettes ; à la place, j’ai préparé des bo bun géants sans bœuf ; j’ai récupéré de ma semaine difficile et improductive ; j’ai renoué avec le plaisir de la lecture.

7 commentaires:

  1. Non mais une bûche litchi-yuzu-pamplemousse ???? Arg il me la faut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhéhéhé ^^
      Et je conseille aussi le gâteau litchi-rose :) (je ne te demande pas si tu aimes la rose ;))

      Supprimer
  2. C'est une bonne pâtisserie l'Osmanthe ? j'ai goûté un gâteau à la fraise la semaine dernière venant de chez eux et j'ai trouvé ça hyper lourd...
    Pas trop dur de remanger des sushis français après avoir goûté ceux du Japon ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, j’aime beaucoup et ai trouvé ça léger. Par contre, je n’ai jamais pris les pâtisseries classiques que l’on trouve ailleurs. J’ai goûté aux macarons (miam miam, je ne suis pas une grande fan de macarons même si j’en mange sans déplaisir), au gâteau Tasha (litchi-rose, je conseille à fond si tu aimes la rose, qui est ici assez discrète) et à un autre au matcha, bon sans égaler Sadaharu Aoki (et différent aussi).
      Je suis partante quand tu veux pour faire une session de rattrapage... même si je vais sûrement succomber avant.

      Quant aux sushis, on n’en a mangé que 2 fois au Japon et aussi bizarre que ça puisse paraître, non, je n’ai pas de mal à repasser aux sushis des traiteurs, je dois être vraiment facile.

      Supprimer
    2. J'accepte ta proposition de rattrapage !

      Supprimer
  3. Elle a l'air sympa cette bûche, l'association des goûts tout ça.
    C'est le début de la gloire d'avoir des clients qui ne veulent que toi !
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein ^^
      Non c’est pas vraiment une gloire, plus un hasard ^^ Ce client veut un style un peu marketing (que j’ai) pour ses textes techniques (électricité, haha). Et comme ses précédents textes ont été traduits par des traducteurs techniques purs, ça a donné des traductions justes terminologiquement mais pas franchement vendeuses. Quand j’ai repris ça, il a adoré. Et veut continuer malgré mes mises en garde répétées sur le fait que je n’ai aucune connaissance en électricité.

      Toi aussi, passe de belles journées en famille ^^

      Supprimer