NSFH (Not Safe For Health)

, , 7 comments
Source

Sur son blog, Armalite liste les « 8 désastres diététiques auxquels [elle est] incapable de résister » et c’est en voulant lui répondre que je me suis rendu compte que l’exercice n’était pas si évident que ça ! Oh il y a beaucoup de choses que j’aime manger, que je mangerais volontiers (tous des désastres diététiques, évidemment, je ne peux pas dire que j’aime la laitue), mais des choses auxquelles je pense jour et nuit et qui me font saliver d’avance ? Il m’a quand même fallu quelques jours pour parvenir à une liste digne de ce nom. Mais maintenant, on est partis !

Le parmesan

Les chips, surtout les Monster Munch
(source)

Les noix, les noisettes, le praliné, le caramel
(source)

Les aubergines : la préparation compte peu, seule compte l’aubergine
(source)

Les tempura, surtout aux racines de lotus
(source)

Les avocats, avec ou sans crevettes
(source)

Le Filet O’ Fish du MacDo
(source)

Les baklavaaaaaa
(source)

Les marrons, les châtaignes et les marrons glacés
(source)

Les boissons au sarsapilla

Et le thé, bien sûr !
(source)

7 commentaires:

  1. C'est quoi le sarsapilla?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est une plante à la base (Smilax ornata) mais je pense que les boissons sont de plus en plus chimiques. Petite, je comparais le Sarsi (ça, c’est un nom commercial) à du Coca en plus sucré, plus pétillant et mieux. Là, je lis sur Wikipedia que c’est comparable à une root beer et c’est vrai :)
      Ça a surtout le goût de la nostalgie, pour moi :)

      Supprimer
    2. Ah tiens, ça me fait penser que c'est toi qui m'avait parlé de la root beer et j'ai goûté ça au Canada et j'ai trouvé ça... dégeu ! Ahahah !

      Supprimer
    3. Ohhhh :(
      Je ne te pousserai pas à tenter le Sarsapilla alors :p

      Supprimer
  2. Plus ça va plus j'ai des envies de fromages. Je crois que je suis effectivement arrivée au moment où j'y pense jour et nuits. C'est pas simple XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les fromages, on en a vu des-qui-ont-l’air-très-bon au sous-sol de la gare de Kyôtô.
      Sinon, à Paris, il y a un fromager japonais. On y est allés une fois ou deux et... mamma mia.

      Supprimer
    2. Y en a effectivement de très bons et on trouve assez facilement de vrais fromages français si on sait où chercher.
      Le souci c'est que tu réfléchis plusieurs fois quand tu vois le prix de tes 300g de fromage de chèvre. (dans les 10€ ^^)

      Supprimer