La semaine 2016#07

, , 4 comments
Source

Cette semaine...

Lundi : tomber sur CINQ voisins rien qu’en descendant mes poubelles / confondre navet et betterave puis me rendre compte que je n’ai pas de pâte de noisettes pour réaliser la recette de Kleo / faire des dons de vêtements sans aucun regret / acquérir une théière à piston Bodum / me faire demander par monsieur si je ne la trouvais pas trop moche alors que c’est quand même une référence en design / m’improviser (piètre) formatrice express PowerPoint pour monsieur / me prendre à rêver de Marrakech, en octobre prochain / entendre Otak (l’un de mes deux félins, donc) aboyer



Mardi : envoyer un devis de 8 pages, mon record / devoir déjà refuser une première commande pour un nouveau super client / travailler 10 heures d’affilée et finir sur les rotules / « si j’étais une salle de gravité, où me cacherais-je ? » – l’anime de Dragon Ball / comprendre que j’ai prévu la pose de mon stérilet trop tard par rapport à mon cycle et réussir à modifier mon rendez-vous / parvenir à me débarrasser de mon dernier brocoli / angoisser pour tout et n’importe quoi / passer une partie de la nuit paralysée avant d’être consolée par Otak, mon nouveau chien



Mercredi : acheter Franny et Zooey de Salinger en français et commander Les jours sucrés d’Anne Montel et de Loïc Clément / devoir supporter une dame condescendante qui trouve « chic, heu chouette » d’avoir une librairie dans notre ville / m’énerver sur les nouveaux sacs en papier de Monoprix / rentrer et me rendre compte que j’ai à présent deux exemplaires en français et un en anglais de Franny et Zooey / passer une méga-commande sur le site de la Fnac (deux Paul, la série L’école bleue et un premier élément pour titite qui a remporté mon concours 500e post) / commencer Orange is the New Black et bien aimer / commencer Master of None et être atterrés / tomber coup sur coup sur le hashtag Twitter « SiLesNoirsParlaientCommeDesBlancs » puis sur des phrases telles que « l’Afrique semble figée dans le temps »



Jeudi : rêver que j’étais à deux doigts de montrer mon tatouage à ma mère et me dire au réveil que ça n’aurait pas été l’idée du siècle / recevoir une lettre du RSI qui répond avec précision et point par point à ma lettre précédente / m’énerver toute la journée sur la « réforme » du Code du Travail / recevoir un appel professionnel juste avant de décoller : « on a adoré vos tests de traduction, vous êtes disponible, là, tout de suite ? » / parler de la Mooncup à ma mère et avoir droit à un « non, c’est pas bien, ça élargit » / aller dîner au Koetsu (post à venir)

Détails à venir mais on aurait dû aller à Kilala plutôt qu’à Koetsu...

Vendredi : rêver encore de ma mère : cette fois, je lui disais mes quatre vérités / me doucher à l’eau chaude, une première cette semaine ! / laisser tomber l’idée d’aller à la piscine pour cause de règles douloureuses / cuisiner un bon riz cantonais / passer une journée particulièrement peu productive et à moitié dans le coaltar / faire une soirée pain perdu-biscuits-glaces-séries (Agent Carter et Modern Family) avec monsieur



Samedi : Kate Bush au réveil grâce à France Inter / participer à une mini-session sur la comptabilité des traducteurs / faire un tour à Marks & Spencer Food et ressortir avec seulement trois choses : des cookies amande et pistache, un pot de sauce korma et du lemon curd (bien entendu) / trouver le courage d’aller à la piscine et faire assez péniblement mes 10 longueurs / être contrariée d’apprendre que je ne recevrais Les jours sucrés que mercredi au plus tôt sachant qu’il est déjà disponible partout / être tout aussi contrariée de voir que Juliette, de Camille Jourdy, ne paraîtra que le 24 / être définitivement sans voix quand je vois que la boutique de terrariums a retiré de la vente ceux que je convoitais / rentrer triplement bredouille et me jeter sur les restes de cookies et de glace / bloguer

Genmaïcha d’Ippodo, acheté à Kyoto

Dimanche : aller voir en solo Les délices de Tokyo puis Anomalisa / sortir du cinéma légèrement déprimée, tant par les films que par le comportement des gens en ce 1er dimanche de vacances / nourrir mon aphte avec des oranges et de l’aubergine, il apprécie, moi moins / manger le bagel le plus sec au monde et l’avoir payé hors de prix en plus / continuer Orange is the New Black

4 commentaires:

  1. Alors cette théière, une bonne acquisition ?
    Et comment t'es-tu retrouvée avec trois exemplaires de Franny et Zooey ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii, je suis amoureuse de cette théière, qui va au lave-vaisselle en plus !

      Pour Franny & Zooey, je l’avais d’abord lu en anglais, puis j’avais acheté le livre traduit (c’est quelque chose que je fais avec mes livres/auteurs fétiches) et dans la foulée, j’avais cherché la traduction de Raise High the Roof Beam, Carpenters (Dressez haut la poutre maîtresse, charpentiers) que j’avais lu en anglais mais en vain, elle était épuisée. Je m’étais renseignée auprès de l’éditeur qui m’avait dit qu’a priori, il n’y aurait jamais de réédition. La semaine dernière, j’ai vu Franny et Zooey bien en vue dans ma librairie, et comme une bêta, j’ai cru que mes vœux avaient été exaucés donc je me suis jetée dessus sans réfléchir, en le prenant pour Dressez haut.... Ahem.

      Supprimer
    2. Le fait d'acheter un livre en double par étourderie, ça pourrait m'arriver. Au moins c'est un livre qui te plait ;)

      Supprimer
  2. Oui, haha, mais bon, ça fait beaucoup.

    RépondreSupprimer