Les petits bouts

, , 6 comments
Source

L’autre jour, alors qu’Armalite m’apprenait qu’elle avait fait une crise en voyant le magazine australien frankie vendu 16€99 à W.H. Smith, je lui ai raconté que je m’y étais abonnée car c’était mon « petit bout d’Australie » au cours d’un voyage globalement désastreux.
Puis j’ai commencé à réfléchir à tous ces objets que j’ai gardés précieusement comme souvenirs de voyages – surtout ceux de longue durée – voire même comme grigris alors que je m’attache assez peu au matériel.
Voici donc un aperçu de mes « petits bouts »...


1) Californie (2 semaines, 2005)

On commence par un souvenir à retardement, avec ce magnet d’Hollywood plutôt kitsch offert par mon oncle en 2004. L’année suivante, c’était à moi d’y aller, avec mes parents, et bien que je n’aie pas aimé visiter les studios Universal, j’ai bien aimé y retrouver ce magnet.


2) Bristol (1 an, 2007–2008)

En un an, j’ai bien évidemment accumulé des choses sur place, mais je me rappelle en particulier un joli mug bien résistant, une bouilloire à 5 £, une boîte à outils Ikea et une table d’appoint Ikea. Les trois premiers objets sont restés chez mes parents (et je me sers encore de ce mug marron quand je vais chez eux), par contre, j’ai dû jeter la table à contrecœur. Du coup, pour illustrer ce post, j’ai pensé à mes bijoux Bonbi Forest, que j’étais très contente de pouvoir commander sur place, avec ma carte bancaire anglaise (NatWest, que c’était) et mon adresse anglaise (le campus, certes). Comme une Anglaise.


3) Hong Kong (au moins 6 fois entre 1994 et 2011, 1 mois à chaque fois)
 

 
Techniquement, je dois avoir pléthore d’objets achetés à Hong Kong, si bien que je ne m’en rends même plus compte. Par contre, sur moi, j’ai presque toujours une collection improbable de cartes de visite et de restaurant, dont celui de ma famille de Hong Kong (si cela vous intéresse, contactez-moi). Je ne la montre jamais car je ne tiens pas à la donner : c’est la seule qui me reste et c’est une sorte de lien secret que je conserve avec ma famille depuis qu’elle s’est un peu disloquée.
Et mon dernier voyage à Hong Kong et en Chine continentale, c’était en 2011 et c’était avec monsieur. À cette occasion, il m’a offert un très joli et très gros sac de la marque Mastermind, que voici. Il est d’une couleur plus sombre, c’est le flash qui lui confère cette couleur aubergine. C’est l’un des seuls sacs dont je ne me suis jamais lassée, mais malheureusement, la fermeture éclair ne fonctionne plus très bien et il faudrait la découdre pour la changer complètement.


4) Hangzhou (1 mois, 2011)
 


Un tumbler acheté dans un Starbucks de la ville de Hangzhou, sur la côte est de la Chine. J’y ai passé un petit mois, logée à titre gracieux chez une amie, je devais à la base perfectionner mon chinois mais je n’ai pas trouvé de cours adaptés, donc j’ai passé mon mois à regarder Friends – pour la première fois – en anglais sous-titré chinois (c’est l’un de mes plus beaux étés). Je trouvais que ce tumbler était très joli et me ferait un bon souvenir. Aujourd’hui, je ne m’en sers plus car il fuit et est rayé, mais je suis toujours contente de le voir quand j’ouvre mon placard et lève la tête.


5) Hambourg (1 mois, 2012)
Source
Ceci est une tisane. C’est en Allemagne que j’en ai découvert les bienfaits, bien malgré moi d’ailleurs ! Je me suis bêtement jetée sur une tisane de type « nuit calme » car je n’avais plus de thé du tout, et c’est comme ça que je me suis retrouvée à pioncer en plein après-midi au lieu de réviser mon allemand, alors que je pétais la forme avant ça ! Depuis, quand je me prépare une tisane, je repense souvent à cet après-midi de sommeil reposant et relaxant...


6) Australie (10 jours, 2013)
Source

Et voici mes bouts d’Australie : le numéro de frankie qui m’a tapé dans l’œil, à l’aéroport, me semble-t-il, et qui m’a tellement plu que je suis restée abonnée un an. C’est un peu cher mais ça vaut totalement le coup. Aujourd’hui, je ne suis plus abonnée à rien car c’est un gros piège dans lequel je m’enferme et qui me prive de toutes mes autres lectures, mais si je devais reprendre, frankie serait de la partie ! Quant au mug, il m’a été offert à Sydney par l’un de mes oncles de Melbourne avec qui j’ai beaucoup sympathisé. C’est en effet à Sydney, pas loin de l’Opéra, que mes parents se sont disputés devant tout le monde et ont sûrement décidé d’ignorer leur belle-famille respective, me laissant dans une rage telle que je n’ai pas décoché un mot de l’après-midi... jusqu’à ce que ledit oncle ait voulu m’offrir des souvenirs hors de prix (une salière et une poivrière ou une maquette de l’Opéra, de mémoire). Il a bien fallu que je trouve un autre objet sympa et à un prix abordable, et ça a été ce mug, auquel je suis drôlement attachée.


7) Japon (3 semaines, 2015)
 

Les derniers souvenirs : ma carte de transport Pasmo, que je n’avais pas eu le temps de restituer et que je suis à présent bien contente d’avoir gardée. Je l’ai mise avec ma carte Navigo, non pour montrer au premier venu que je suis allée au Japon, mais pour me rappeler que j’y ai été. La bague n’a rien à voir, elle est là juste pour cacher mon nom de famille ^^
Quant aux deux produits de beauté de la marque Yoroshi Cosmetics, une crème pour les mains et un nettoyant pour le visage, ils sont non seulement diablement efficaces mais en plus, je garde un bon souvenir de leur achat : c’était l’un de nos derniers jours, à Asakusa, j’ai repéré l’enseigne de loin et en haut des marches, il y avait cette jolie boutique tenue par une vendeuse très gentille (« la princesse dans sa tour », qu’on l’appelle, monsieur et moi) qui aurait pu me vendre à peu près n’importe quoi. Comme il s’agit de produits que j’utilise quotidiennement depuis le retour du voyage, ils sont mon coin de Japon. J’ai à présent fini la crème pour les mains, mais même quand j’aurai fini le nettoyant, il me restera les thés de chez Ippodo...


C’est la fin de mon tour du monde avec des objets banals :)
Et vous, vous avez gardé des objets simples mais précieux de vos voyages ?

6 commentaires:

  1. 16,99€, le Frankie chez WHSmith! A 11,50€, j'aurais trouvé ça raisonnable :-)
    C'est drôle, j'avais aussi l'idée d'un article sur les souvenirs de voyage, et puis comme ils sont disséminés à deux endroits, la femme l'a emporté ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gloups, erreur réparée, je me disais aussi que 11€50, c’était pas si horrible que ça !
      Tiens, tu pourrais faire deux articles du coup ;)

      Supprimer
  2. Tu as des tas de souvenirs en fin de compte et je me dis que ça permet de revivre un peu ce qu'on a vécu dans ces pays lointains. TU m'as fait voyager en tout cas.

    Des souvenirs, j'en ai ramené genre 30 kilos du Japon, des peluches, des portes clé, des autocollants, des cartes, des tasses, des mangas et j'en passe.
    De Tahiti des tifaifai et aussi des nacres sculptées ainsi que des paréos et aussi de la vanille.
    D'Espagne, rien, étonnamment, rien ne m'a vraiment plus là bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme quoi, même quand on ne fonce pas forcément dans les boutiques de souvenirs, on ramène plein de choses.

      On avait pas loin de 60 kg à deux nous aussi, avec pas mal de bouquins bien lourds. À Hong Kong aussi, c’est violent mais j’achète plutôt des trucs pratiques du quotidien mignons et/ou moins chers.

      Je serais curieuse de voir tes souvenirs de Tahiti (je connais les tifaifais maintenant, mais pas forcément le reste ^^). Tu es restée longtemps en Espagne ? Moi juste une petite semaine à Barcelone mais la mauvaise organisation m’a gâché le voyage. On est solidaires au moins xD

      Supprimer
  3. J'ai toujours une pièce de 2 aryari malgache dans mon porte monnaie.
    Et je ramène souvent des épices et/ou des infusions quand je reviens de voyage.
    J'aime beaucoup le mug.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c’est chouette comme souvenirs :)
      J’aime bien l’idée de garder une pièce mais me connaissant, je risquerais de donner de la monnaie étrangère...

      Supprimer