Dégustation de thés et de fromages chez Lupicia (Paris VI)

, , 4 comments
Source

Voici un billet que je n’avais pas l’intention d’écrire mais en voyant le vide abyssal de la rubrique « Prévu » sur mon tableau de bord, j’ai décidé de publier ce mini-compte-rendu de ma dégustation thés + fromages chez Lupicia samedi dernier.

Tout d’abord, je remercie Kleo et Paulette de m’en avoir parlé, car sans Facebook, je passe à côté de quelques événements.

Et justement, cela faisait longtemps que je voulais participer à une dégustation qui réunit deux aliments que j’aime, pour apprendre à bien les marier. En effet, j’ai toujours consommé du thé lors de mes repas, du plat au dessert et au fromage, mais sans faire le lien entre ce que j’ingurgitais. Du coup, si l’association ne m’a jamais choquée (alors que café et fromage, c’est une autre paire de manches), je n’ai jamais pensé aux différentes saveurs que renferment le thé et le fromage et à la manière dont ils pouvaient mutuellement se mettre en valeur.

Grâce à la maison de thé Lupicia et à la fromagerie Hisada, j’ai eu un bref aperçu de ce monde. Située rue Bonaparte dans le très chic VIe arrondissement de Paris, Lupicia est une boutique dont j’aime beaucoup les thés... mais pas beaucoup le lieu : trop froid et clinique à mon goût. Heureusement, la serviabilité des vendeurs vient donner un peu de chaleur à l’endroit !
Quant à la fromagerie, elle se trouve dans le quartier de Pyramides, et Monsieur et moi l’avions trouvée par hasard, au gré d’une balade, il y a environ deux ans. Nous en étions ressortis avec un crottin de chèvre au yuzu, de la mozzarella au wasabi et un autre fromage à pâte dure dont j’ai peu de souvenirs.

Voici le récapitulatif sur la page Facebook de Lupicia : prochaines (et dernières) séances le vendredi 11 et le samedi 12, donc.

Et sans plus tarder, les quatre associations proposées par Lupicia et Hisada !

Premier accord
Thé : Hojicha atago
Fromage : Vercorais

Déjà un gros coup de cœur ! J’aime beaucoup le hojicha et celui-ci n’échappe pas à la règle, il est à la fois léger et parfumé. Quant au fromage, si Monsieur l’a trouvé un peu fade, j’ai vraiment beaucoup aimé ses notes fruitées. Cette association est vraiment intéressante car les deux mets se complètent et s’enrichissent. Il faut dire que j’aime beaucoup les fromages de type comté – comme me l’a expliqué l’animateur – sûrement en raison de leur texture.
Du coup, dès la première dégustation, je savais que je n’allais pas rentrer les mains vides, je me voyais déjà recréer cet accord, malgré le prix un peu prohibitif quoique justifié du hojicha : 12 € (ou 15 € avec la boîte) les... 50 g. Mon seul achat du mois si je m’en tiens à mon objectif, mais il va me changer de mon hojicha de supermarché !


Deuxième accord
Thé : Oolong supérieur à la pêche blanche
Fromage : Chèvre au yuzu (au milieu sur la photo)

Je connaissais ce thé et ce fromage et ensemble, ils font des merveilles ! Pourtant, j’ai toujours été un peu déçue par cet « oolong supérieur » acheté à Lupicia Kyôtô, le trouvant un peu léger côté pêche et un peu accentué côté amertume, malgré diverses variations de température et de durée d’infusion. Quant au fromage, il est très bon, mais à petites doses, car le chèvre, c’est assez lourd, et le yuzu, plutôt amer (notez mon riche vocabulaire...). Or, quand on marie ce thé assez fin et ce fromage un peu fort, difficile de s’arrêter ! Le oolong tempère le chèvre, tandis que la pêche blanche adoucit le yuzu. Du thé, du fromage, du thé, du fromage... J’ai été ravie de pouvoir reconstituer cet accord chez moi.


Troisième accord
Thé : Hojicha-genmaïcha
Fromage : Perle de matcha (désolée pour la laideur de la photo)

Sans doute le fromage qui a le plus titillé les papilles ! Et pour cause, c’est une sorte de crottin qui contient du matcha Kurama, du whisky japonais (Nikka, je crois) et de la pâte de coing. Il est vraiment surprenant car on sent bien chacun de ces goûts, couche par couche. D’abord, l’amertume, ensuite le fondant, puis l’alcool et enfin, le sucré, un peu comme une confiture. En contraste, le thé est assez léger, on l’oublie vite, mais ce n’est peut-être pas une mauvaise chose. Malgré tout, le mélange de thés ne m’a pas convaincue, sûrement parce que j’ai en souvenir un excellentissime matcha-genmaïcha de chez Jugetsudô qu’aucun autre mélange n’a réussi à surpasser, pour le moment.


Quatrième accord
Thé : Assam
Fromage : Fromage aux noix

J’adooooore les fromages aux noix (et les pains aux noix, et les noix tout court...) et l’association avec l’Assam était convaincante sur le papier. Pourtant, c’est l’accord qui m’a le moins marquée, mais je soupçonne que c’est parce que, n’ayant rien eu pour me rincer la bouche, mon palais était déjà saturé de (bonnes) saveurs. Du coup, j’ai trouvé le fromage comme le thé un peu trop légers. Une fois à la maison, je me suis bien évidemment dit que, puisque j’avais déjà craqué sur trois fromages, j’aurais aussi bien pu embarquer le dernier pour recréer la dégustation avec le reste de thé Assam de ChakaiClub. Parce que, tout de même, il avait quelque chose, ce fromage... Ce sera pour une prochaine visite à la fromagerie (qui propose aussi des brunches, maintenant !).

 

Monsieur et moi avons passé un très bon moment, d’autant plus que chaque thé et chaque fromage nous ont été présentés par un animateur à la fois cordial et enthousiaste. Son attitude ainsi que la qualité des produits nous ont donc vite fait oublier les quelques bousculades du début. Car oui, la boutique est immense, mais l’espace de dégustation était franchement étroit, peut-être en raison de contraintes techniques ou logistiques, peu importe.


Côté prix, j’ai été étonnée car à part le Hojicha atago que je me suis offert, ils étaient doux. Pour les thés, pas plus de 7 € les 50 g et pour les fromages, 7–8 € pour une part généreuse de Vercorais et 4 à 6 € pour les crottins. J’imagine que le but de l’opération était d’initier le grand public aux thés sans forcément le ruiner. En plus, quand on achète un duo thé et fromage, on bénéficie d’une remise de 10 %. Personnellement, avec mes trois fromages et mon thé, j’en ai eu pour 30 €.

Mon histoire d’amour avec le thé remonte à bientôt 10 ans – comme pour monsieur et moi – mais celle avec le fromage ne date que de 2011, année de notre... Pacs. C’est en effet lors de notre fête de Pacs que j’ai mangé les meilleurs fromages de ma vie, tout droit venus de Haute-Savoie, et que j’y ai pris goût. Depuis, je repousse un peu mes limites à chaque dégustation : j’ai apprivoisé le roquefort alors que je n’osais même pas regarder ces moisissures avant. Par contre, le stilton que l’on voit dans l’image d’illustration de ce post et que j’avais découvert malgré moi pendant mes études en Angleterre, ce n’est pas encore acquis.

Bref, tout ça pour dire que j’ai beaucoup aimé cet événement organisé par Lupicia et Hisada et que je suis ravie d’approfondir mes connaissances (et de me goinfrer, certes, certes) en thé comme en fromage. Et même si le métier ne s’improvise pas, je m’amuse bien à trouver moi-même de bons accords thé/salé.

Et vous, elle vous tente, cette association ? Vous vous y êtes essayés ?

4 commentaires:

  1. Tu me donnes faim ! On va peut-être essayer d'y aller ce week-end, mais avec mademoiselle, ce n'est pas garanti. Me connaissant, je serais sans doute, comme toi, séduite par l'accord vercorais / hôjicha, mais tout me fait envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors on pourra aussi se recréer cette dégustation en allant à Lupicia et à Hisada :p

      Supprimer
  2. Pour ma part, j'ai vraiment adoré le dernier fromage aux noix, et il a pas fait long feu dans notre frigo ce weekend...
    C'était vraiment intéressant comme dégustation, j'étais loin d'imaginer des accords pareils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te rappelles son nom, à ce fromage ?
      Je sais pas pourquoi je l’ai pas pris, sûrement une volonté stupide d’être raisonnable alors que j’avais déjà 3 autres fromages dans le panier -_-

      Tu pensais que ce serait quel type d’accord ?
      J’ai oublié de l’écrire mais perso, c’est surtout l’accord avec le thé parfumé qui m’a agréablement surprise (normalement, c’est des thés nature).

      Supprimer