Winter Cookbook Challenge – Semaine 11

, , No Comments
Source

Seulement deux recettes au compteur cette semaine ! En effet, en plus d’avoir terminé les derniers légumes chinois du frigo, j’ai aussi été quelques fois au restaurant et j’ai dégainé à une occasion un sachet de nouilles instantanées. On ne peut pas dire que j’aie mangé sain cette semaine... Ni que j’aie fait preuve d’un grand talent culinaire ! La preuve en images non censurées.


Asperges rôties, écrasée de pommes de terreCuisine végétarienne, Marabout

 


Variantes : uniquement des asperges vertes (pas de blanches) et surgelées, de surcroît, tout ça pour finir mon sachet d’asperges Picard. Pas de torchon pour écraser les pommes de terre, mais à la fourchette, ça marche bien aussi. Des noix du Brésil au lieu de noix de macadamia... et certainement pas 100 g, ça aurait été trop ! Et de même, j’ai divisé par deux la dose de parmesan.
Goût : l’écrasée de pommes de terre à l’huile de noisette, miam miam ! Les asperges ne sont pas mauvaises mais avec du surgelé, je ne pouvais pas faire de miracles. Enfin, les noix du Brésil hachées étaient sympathiques, mais pas indispensables, j’aurais très bien pu parsemer ce plat d’amandes effilées, il m’en reste plein.
À refaire ? : pas forcément, même s’il m’arrivera certainement de remplacer le beurre par de l’huile de noisette quand je ferai une purée/écrasée maison.




Tempura de légumesIzakaya !, Laure Kie, Mango

 



Variantes : je veux bien être une quiche mais « 10 minutes » de préparation ? No way ! Déjà, la recette renvoie vers la recette du bouillon dashi, qui nécessite de faire tremper un champignon shiitake et de l’algue kombu dans de l’eau pendant... 1 heure. J’ai dû diviser ce temps par deux, ayant commencé la recette relativement tard. Je me suis passée de radis. J’ai acheté des légumes qui me plaisent : champignons, pois gourmands (surgelés), courgettes, pommes de terre et racines de lotus données par mes parents. Surtout pas de carottes. J’ai pris pour la friture de l’huile de... sésame : première erreur, mais je n’avais plus d’huile de colza ou de tournesol, comme je le pensais.
Apparence / texture : un échec total, comme on aurait pu s’en douter :D C’est laid comme tout, notamment parce que l’huile de sésame a beaucoup coloré la panure. Sinon, le croustillant était là au tout début, mais comme j’ai tout dressé dans des assiettes avant d’attaquer le repas, la plupart des tempura avaient eu le temps de se ramollir.
Goût : pas terrible, mais on penche quand même plus vers le comestible que vers le danger sanitaire. On sentait beaucoup l’huile de sésame, certains légumes crus m’ont plus gênée que d’autres (les pommes de terre) (qui ne sont pas des légumes, je sais). Quant à la sauce, je ne l’ai pas trouvée assez sucrée mais je n’ai pas eu le courage de la rectifier après tout ça.
À refaire ? : par pur masochisme et esprit de revanche, je sais que l’idée va revenir me titiller un jour, donc je me laisse d’ores et déjà les notes suivantes :
1. Moins de légumes !! 2. Par pitié, vérifier qu’il reste bien une huile adaptée à la friture 3. Emprunter une poêle bien profonde à mes parents 4. Laisser tremper les légumes plus longtemps dans la panure avant de leur donner un bain d’huile 5. Bien goûter la sauce avant et acheter du radis blanc comme demandé dans la recette.




Sur cette photo – fort appétissante, je n’en doute pas – je vous souhaite un bon dimanche :)
À la semaine prochaine pour les dernières recettes !

0 commentaire(s):

Enregistrer un commentaire