Bilan de lecture – Avril 2016

, , No Comments
Source

Le mois d’avril a été plutôt calme et je n’ai pas réussi à finir mes lectures en cours, mais je n’ai pas l’impression d’avoir chômé pour autant. J’ai surtout alterné entre beaucoup de choses, ce qui m’a poussée à revoir mes piles à lire de l’année : celles-ci ont fusionné pour devenir une seule et même liste de livres à finir dans l’année, de préférence dans l’ordre indiqué et aussi vite que possible.


 
Marelle : je n’ai pas beaucoup continué ce roman, que je commence à trouver un peu plombant. Je sais néanmoins qu’un événement de taille va avoir lieu et j’espère qu’il va relancer l’intrigue. Affaire à suivre :)


 
Blanche-Neige et les lance-missiles : je me suis donc surtout concentrée sur le roman pratchettien de Catherine Dufour. La fin de la première partie a été laborieuse et je pense que c’est dû au fait que je manque cruellement de « connaissances » bibliques et religieuses d’une manière générale. En revanche, la seconde partie part très fort et m’a fait pleurer de rire. Et mine de rien, il me reste encore 200 pages avant la fin...


 
Building Stories : ça y est, je me suis remise au chef-d’œuvre de Chris Ware. Dans ce gros coffret se trouvent des livres, des livrets et des dépliants racontant l’histoire d’un immeuble et de ses résidents. Je me suis bien attachée aux personnages et je lis, comme une voyeuse, leurs gros malheurs et petits bonheurs. En tout cas, la lecture est fluide, alors que la première fois que je me suis lancée dans Building Stories, je l’ai trouvé très aride (faux !), sobre (faux !) et intellectuel (faux-faux-faux !).


Walking Dead 25 : que dire sur cette série de zombies sans me répéter ? Je ne sais pas, et je me demande si les auteurs eux-mêmes se renouvellent. Encore une histoire de conflits humains et de difficile démocratie. Pas inintéressant mais pas follement original et du coup, l’histoire s’enlise selon moi. J’imagine qu’on va encore avoir droit à un « gros truc » dans un volume ou deux, mais l’intérêt n’est plus là.


 
One Punch Man 2 : toujours plus loin dans le délire, et ça marche ! J’ai vraiment rigolé en lisant le volume 2 de l’histoire de ce super-héros chauve dont l’entraînement a consisté (en gros) en 100 squats, 100 abdos et 14 km de footing par jour et dont la passion est de trouver les promotions au supermarché. Voilà qui pose les bases de ce titre loufoque et délirant.


 
L’attaque des titans 18 : contre toute attente, après des volumes et des volumes guère passionnants, j’ai bien aimé ce volume 18, dont les flashbacks sont assez happants. J’ai aussi l’impression que l’histoire avance enfin, avec une vraie opération de reconquête.

 
Space Boulettes : un achat imprévu, puisque de Craig Thompson, je pensais d’abord lire Blankets et Habibi. Mais non, ça a d’abord été ce titre jeunesse, tout en couleurs. L’histoire est certes classique, mais est très bien faite, avec des personnages attachants – surtout les extraterrestres –, des rebondissements très bien amenés et un propos intelligent qui incite le lecteur à réfléchir sur la société. En prime, une traduction très fine ET expliquée en détail à la fin.


 
Mes petits plats faciles by Hana 3 : la lecture des aventures culinaires de Hana est toujours aussi marrante, même si ce volume contient pas moins de huit histoires que les fans ont déjà lues dans le volume gratuit 1.5, offert par l’éditeur Komikku. Du coup, je suis un peu restée sur ma faim, car j’ai fini assez vite ce tome 3... Il n’empêche que c’est un chouette titre pas prise de tête et qui devrait plaire à ceux qui aiment cuisiner avec des restes ^^


 
Saudade : c’est la chronique de Mo’ qui m’a donné envie de découvrir ce recueil de nouvelles. Comme on se doute avec un tel titre, ces dernières ne respirent pas la joie, mais ne font pas non plus dans le pathos. Elles portent bien leur nom, on nage en plein dans la mélancolie et l’amertume : histoires inachevées, petits drames humains, regrets et échecs... Je n’en suis pourtant pas ressortie déprimée, car c’est la vie, tout simplement, dépeinte de manière sobre et intime. Les dessins sont d’ailleurs en noir et en blanc, se contentant de montrer des contours et des détails. Un petit coup de cœur.


Rohan Kishibe : je ne l’attendais pas, celui-ci ! Rohan Kishibe est l’un des protagonistes de la saison 4 de la série Jojo’s Bizarre Adventure et je ne peux m’empêcher de le voir comme un alter ego de l’auteur, même s’il s’en défend. Bref, dans ce recueil de nouvelles qui lui est consacré, on a droit à des histoires frôlant souvent le surnaturel et un brin absurdes. Je les ai trouvées inégales, ou plutôt il y en a une ou deux que je trouve en deçà des autres, mais néanmoins intéressantes. C’est un recueil appréciable pour les fans de la série, pas franchement pour les non-initiés à l’univers haut en couleur de Jojo’s. En bonus : un certain cuisinier aux grands talents (re)fait son apparition.


Ici : je me suis laissée tenter par le Fauve d’Or Angoulême de l’année et je ne le regrette pas. C’est un livre-concept où le point de vue du narrateur ne change pas : il est toujours « ici » tandis que le décor, du Jurassique au futur lointain, reste le même. On voit surtout une pièce de maison, mais aussi la forêt qu’il y avait avant ou l’agora qu’il y aura au XXXe siècle (ou peu s’en faut). C’est donc une sorte de voyage dans le temps qui nous montre l’histoire d’un lieu. La lecture déconstruite est un peu déconcertante au début mais petit à petit, je me suis laissée porter. Je recommande donc l’expérience !


Voilà, c’était un petit mois
mais qui m’a fait renouer avec Building Stories
et m’a fait avancer dans certains titres,
donc je suis satisfaite :)

0 commentaire(s):

Enregistrer un commentaire