La semaine #32 : Jours 6+7+8, Lille

, , 11 comments
Source
Lille en photos et en anecdotes


  • Un voyage entre amis prévu depuis quelques mois
  • Une Otak qui a boudé à mort et à raison : nous ne serons restés que 5 heures avec elle !
  • Une course effrénée depuis Nation jusqu’à la Gare de Bercy pour finalement embarquer très en retard
  • Une braderie annulée, a-t-on appris (heureusement, ce n’était pas le but de notre visite)
  • Six amis dans un duplex de trois chambres et deux salles de bain
  • Un hôte qu’on n’aura jamais vu mais qui avait l’air sympa
  • Un hôtel de police devant nous
  • Un hippo nain offert par monsieur
  • Une visite du Furet du Nord
  • Un pain perdu dont la taille a arraché fous rires et rires nerveux
  • Un monsieur (pas le mien, qui se nomme juste « monsieur ») qui s’est fait voler son téléphone
  • Une cassolette de moules délicieuses à défaut d’Aux Moules, la mythique enseigne qui a fermé
  • Une tartine « ptêt ben qu’oui, ptêt ben qu’non » : quoi de plus approprié pour monsieur (le mien, donc) qui sait répondre « oui » quand on lui demande « tu veux X ou Y  ? » ?
  • Trois estaminet/restaurants : Au Vieux de la Vieille, La Chicorée, L’Arrière-Pays (merci Thé Café Scones)
  • Une Pause givrée
  • Une virée à Méert
  • Une lampe qui a suscité bien des commentaires
  • De belles balades striant le Vieux Lille
  • Une boutique d’objets design qui m’ont fait baver
  • Des recherches désespérées et couronnées de succès d’un Monop’ ouvert tard, le dimanche, voire tard le dimanche
  • Un coup de main impromptu qui a commencé par « ça vous dit, une belle vue sur les remparts ? » et fini par « oh les chats les chats les chats cromignons »
  • Un Vie de Brian qui a arraché d’autres fous rires
  • Cinq piqûres de moustique
  • Un car de retour en retard d’une heure
  • Des photos en pagaille, quasiment toutes mal cadrées et/ou floues, mais…
  • Plein de souvenirs sympas !
  • Et un ventre bien rebondi !
  



 














Voilà, la semaine 2016#32 est bouclée,
à très vite pour la #34 !

11 commentaires:

  1. Très appétissante tout cette nourriture du nord ! (moins la saucisse et les moules pour moi stp! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est quand même très carné, les plats lillois, je trouve !
      Mais tu y trouverais certainement ton bonheur malgré tout.
      Et j’avoue, j’aime autant les fruits de mer (genre, tous) que le poisson X_x.

      Supprimer
  2. Ah vous n'aviez pas vu l'annonce de l'annulation de la braderie ?

    RépondreSupprimer
  3. J'étais à la fac à Lille 3. Donc, ça me rappelle des souvenirs. Pas franchement bons, je ne suis pas fan de cette ville, ou plutôt de ses habitants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Désolée de l’apprendre. Tu es originaire de quelle ville ? (tu l’as peut-être déjà dit, auquel cas, désolée)

      Pour ma part, je trouve rarement des habitants très chaleureux ou très désagréables (sauf à Paris :p) et je me marre toujours un peu en lisant dans des guides des choses comme « habitants d’une gentillesse extraordinaire ». Comme si l’auteur avait rencontré tout le monde et comme si on ne cherche pas à être gentil avec le touriste qui arrive avec de l’argent.
      Dans le cas de Lille, aucune idée. J’ai eu l’impression que les gens aident plus spontanément et que le service est plus naturel, moins forcé qu’à Paris (est-ce comparable ??), mais c’est tout. On est restés 3 jours et entre nous, après tout.

      Supprimer
    2. Je suis à Sarcelles. Mon père a été muté à Cambrai et je suis arrivée dans le Nord en première. Je n'ai jamais entendu autant de commentaires racistes que dans cette ville (pas les plus gratinés. Ça, c'était à la maternelle en région parisienne). Et à Lille, c'était à peine mieux. J'y connais des gens sympas, mais je ne porte pas spécialement cette ville dans mon cœur.

      Supprimer
    3. Oh bon sang :/ Navrée de l’apprendre. Et tu m’étonnes, que ça ne t’ait pas laissé un bon souvenir.

      Supprimer
    4. Et comme je suis du genre à peine rancunière, c'est toute la région que je n'aime pas. Mais elle ne s'en porte pas plus mal de toute façon. ;-) (Pour être honnête, c'était dans les années 80, je pense que les gens sont habitués aux Noirs maintenant.)

      Supprimer
    5. Tout de même…
      Je fais un peu de hors-sujet mais à Copenhague, j’ai été vraiment choquée par l’absence de mixité (je n’aime pas le terme, m’enfin). Très peu de Noirs, très peu d’Asiatiques, ça fait presque peur.

      Supprimer
    6. Quand nous étions à Reykjavik (pour quelques heures seulement), nous avons vu trois autres Noirs, mais les gens ne nous regardaient pas bizarrement du tout.

      Supprimer