Défi liste : ce qui me rend heureuse

, , 3 comments
Source
Chez moi, il y a bien un journal « Gratitude » qui traîne quelque part, mais je ne suis pas très adepte de l’exercice. Malgré tout, j’étais plutôt inspirée par les questions suivantes – prises chez titite, à partir du blog de Zenopia, merci à elles !


Quel plat simplissime (sauf des pâtes) aimes-tu particulièrement manger ?
Les nouilles instantanées. Mais j’en achète rarement et je demande à mes parents de ne pas trop m’en refiler, sinon, ça deviendrait notre régime alimentaire exclusif.

La chanson qui te met de bonne humeur ? 
The Sodom and Gomorrah Show, des Pet Shop Boys. Cette chanson est volontairement kitsch et j’adore son côté disco et bien sûr, son ironie grinçante. Dès les premières notes, je souris. Sinon, la plupart des morceaux que j’écoute sont graves/tristes.


Le moment de la journée que tu préfères ?
Les repas ! Non, plus sérieusement, en général, vers 11 heures, je suis bien : le ventre rempli, du bon thé à côté de moi, un rythme de croisière dans ma traduction.

Une des plus jolies surprises que l’on pourrait te faire ?
Pas très original, mais un petit séjour tout préparé.

Ton vêtement fétiche ?
Plus grand-chose me va encore avec les nombreux kilos que j’ai pris, mais j’aime encore beaucoup mon manteau d’hiver avec sa grosse capuche, ses trois boutons et ses deux poches.

Le petit rien dans une journée qui pourrait te faire sourire ?
Otak qui se jette à mes pieds pour réclamer des câlins. Un client qui a un mot gentil. Monsieur et ses calembours. Un joli coucher/lever de soleil.

Un de tes souvenirs les plus heureux ?
Quand monsieur et moi sommes partis à Biarritz pendant mon année Erasmus en Angleterre. 2008. Sinon, jeudi soir, rien de particulier, mais j’étais en train de m’occuper de l’appartement de mes parents en leur absence quand je me suis dit que j’avais pas été aussi heureuse depuis un paquet de mois/années. Une pensée fugace que mon esprit suspicieux a aussitôt remise en question, mais qui me trotte dans la tête, depuis.

Une fois où tu as pleuré de joie ?
Il m’arrive (souvent) d’être émue jusqu’aux larmes et de ressentir quelque chose de très fort quand, dans une œuvre, les personnages montrent à quel point le mélange des cultures est enrichissant. La scène peut être sans charge émotive particulière, je serai quand même touchée au cœur. J’ai toujours eu honte de le dire, car c’est un peu bêta ^^"

Une période de ta vie particulièrement cool ?
La fac ! Plus précisément, la licence en France, 2005–2007.

Un lieu que tu aimes / où tu te sens bien ?
Dans la baignoire, dans mon lit, chez mes parents, chez la tante de monsieur, dans certains salons de thé et musées (Pompidou).

Ton plus grand bonheur du moment ?
Prendre conscience du fait que monsieur entame la dernière partie de sa formation professionnelle.

Le souvenir auquel tu penses et qui te fait sourire à tous les coups ?
Oh, quasiment toutes les démissions que j’ai remises ^^;;



À vous !
Et bon dimanche :)

3 commentaires:

  1. Ça devient bon pour monsieur ! Il fait des stages en cours de formation je suppose ? Ça peut ouvrir des pistes d'emploi juste derrière ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est en alternance, deux jours en stage, trois en formation. Et on espère bien qu'il va trouver un emploi :D C'est de la reconversion professionnelle, donc oui :)

      Supprimer
    2. Désolée, j'ai mal lu ton message : oui, il y a des chances qu'il soit pris là où il est en stage, mais ce ne sera pas à temps complet. Wait and see :)

      Supprimer