[Restaurant-Salon de thé] Colorova (Paris VI)

, , 3 comments
Source

Mercredi dernier, après le cours que je donne et le cours que je prends, j’avais deux bonnes heures à tuer. Dans le quartier, je connais déjà un peu trop bien L’essence du thé, le restaurant-salon de George Cannon, donc je voulais tester autre chose. En consultant mes adresses dans Mapstr, je suis tombée sur Colorova, un endroit dont je n’ai jamais su quoi penser. En plus, je n’aime pas poser mes savates et mon ordi sans m’être assurée de ne déranger personne. Et enfin, il était prévu que j’y aille avec Kleo juste le lendemain. Mais tant pis, j’avais des commandes à finir, il faisait un froid de canard, je n’étais pas sûre de trouver de la place dans le petit Starbucks local. Bref, j’ai poussé la porte de Colorova… et je ne l’ai pas regretté.
J’étais partie pour ne commander que du thé, toute résolue que j’étais à consommer moins de sucre, mais… comment résister à la belle vitrine de pâtisseries de Colorova ? Je n’ai pas pris assez de photos de l’endroit (trop pressée de finir mes commandes), mais j’ai jeté mon dévolu sur le Matcharova :


Une petite merveille que je redoutais un peu à cause de l’ananas que je n’aime que seule et fraîche mais qui m’a conquise avec son croquant au chocolat blanc. Les différentes saveurs se mariaient étonnamment bien dans la bouche, même si j’ai dû décomposer la pâtisserie en deux pour la déguster sans risquer de casser la cuillère sur l’assiette ou l’inverse. Le matcha était bien présent sans être amer, le chocolat blanc qui a fait pencher la balance (et qui la fera encore pencher !) est extra, la compotée d’ananas et de fruits de la passion était bien dosée, peut-être juste un tout petit peu trop riche en gélatine, mais ce serait vraiment pour chipoter.

Quant au thé, il était servi dans une généreuse théière qui justifie son prix un peu élevé : 6 € pour un thé parfumé « classique ». Il y a aussi des thés nature à 5 € la théière et des thés aromatisés plus originaux à 7 €. Je ne les ai pas tous recensés mais j’ai repéré des thés Théodor, essentiellement. L’eau était à la bonne température, le service était très attentionné malgré la salle comble (et derrière moi, une fille à la voix si tonitruante que mes écouteurs se sont montrés impuissants). Bref, un joli moment où j’ai allié l’utile à l’agréable ^^


********

Et donc, le lendemain, j’ai remis ça pour le déjeuner, seule, mais j’espère bien être accompagnée la prochaine fois ! J’ai opté pour une formule entrée+plat+dessert à 20 €.


Désolée pour la qualité de la photo, ma main a tremblé et je ne m’en suis pas rendu compte sur le coup. Cette entrée, c’est un velouté de panais avec un œuf poché au fond : très original. Si je devais chipoter, je dirais que le cuisinier a eu la main un peu lourde sur l’huile et que l’œuf était un poil trop cuit, mais globalement, c’est du tout bon. J’ai été surprise d’avoir un œuf dans ma soupe et le goût du panais était excellent. Mioum.


En plat, c’était un cabillaud avec une crème de poireaux. J’ai bien aimé, mais je suis un peu plus réservée : la crème était un peu fade et les poireaux n’étaient pas assez mis en valeur. Encore une fois, c’était RICHE :D Mais en contrepartie, le poisson était impeccablement cuit, pas du tout râpeux sur la langue, donc c’était tout à fait bien quand même.


En dessert, j’ai résisté fort à la tentation de commander de nouveau un Matcharova et opté pour un Paul Sésame – un jeu de mots que je n’ai compris qu’en le disant à voix haute. Il y a donc bien sûr du sésame noir et du citron, surmontés d’une meringue. Encore une fois, le mélange est superbement bien trouvé et marche très, très bien, mais j’ai encore dû séparer les deux parties de la composition après avoir englouti la meringue. Un peu dommage, mais à ce stade, je pense que c’est moi qui ai un problème ^^". Le sésame se sentait bien sans être envahissant et le citron, bien acide. La pâte en bas était bien croquante comme je les aime. Un deuxième coup de cœur !

Et enfin, comme je savais que j’allais devoir rester encore un petit moment, j’ai commandé du thé. J’ai jeté mon dévolu sur un Théodor thé noir à la groseille et à la frangipane – qui fait partie des thés à 7 € mais je n’ai pas regretté mon choix, car il est doux tout en étant fidèle aux saveurs promises. La frangipane se sentait le plus, la groseille est arrivée à la fin, plus discrète, mais soutenait bien l’ensemble. Mioum bis.

En conclusion, Colorova est une chouette adresse : pâtisseries inventives et thés de bonne qualité, le tout dans un joli cadre que j’aurais aimé photographier. Il lui a souvent été reproché des prix un peu élevés, et bien que je n’aurais bien sûr pas été contre 1 ou 2 € de moins, je dois reconnaître que le déjeuner est à un rapport qualité-prix plus que correct, que les pâtisseries sont exclusives et que les théières sont bien généreuses. Sans oublier que le quartier n’est pas le moins cher de Paris.
Vivement que j’y retourne !


Colorova
47 Rue de l’Abbé Grégoire
75006 Paris
Mardi–Samedi : 9h–18h
Dimanche : 10h–18h

3 commentaires:

  1. Je ne suis pas du tout jalouse. Pas du tout, du tout. Grmbl.
    Va falloir qu'on y retourne.

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donnes envie ! Je t'accompagne quand tu veux !

    RépondreSupprimer