La semaine 2017#07

, , 7 comments
Source

Cette semaine…


 
Lundi : pour la première fois de ma vie (ou presque), avoir envie d’un « thé du matin » / et me préparer un blend de Fortnum / réussir à avoir de nouveau les deux chats dans mon bureau / discuter du futur proche avec monsieur : ça faisait longtemps ! / aller à la Cinémathèque pour voir « un film sur lequel je n’ai jamais réussi à mettre la main, trop bien ! » / ah si, je l’avais déjà vu, en fait et il me fait penser à Saving Face d’Alice Wu en moins bien / me rendre compte à quel point certains films chinois sont calibrés pour l’Occident et d’autres, pas du tout tant ils sont austères

La mention toujours aussi flippante
à l’attention des retardataires
 
Mardi : passer devant ce laboratoire qui arbore fièrement du Comic sans MS sur sa plaque / suivre une matinée de formation aux principes de la comptabilité / en sortir en ayant sincèrement envie de pleurer / être rejointe par monsieur pour le déjeuner de St-Valentin / Amami est fermé comme tous les mardis / Mokonuts aussi, pour une raison qui m’échappe / atterrir dans une crêperie pas mauvaise du tout / en cours de repas, frôler l’attaque cardiaque en voyant le volet roulant de Mokonuts bouger / fausse alerte : le resto n’ouvre pas pour autant, quel suspens / au retour, la fromagerie qu’on voulait tester est elle aussi fermée / passer chez Picard faire le plein de glaces pour nous venger / nous cuisiner des linguine à l’ail et au citron de Funambuline / pendant notre visionnage de Broadchurch, le pied de Scorpy décide de nous lancer A Chef’s Table saison 3 à la place

On a déjà fait mieux,
mais on s’est régalés
Mercredi : grâce à monsieur, retrouver l’énergie et la motivation pour repenser tout mon travail / toujours sur son initiative, faire une séance de « brainstorming solo » (qui est l’homme qui emploie ces mots ? Rendez-moi mon monsieur !) / voir passer l’offre de travail du siècle (celle qui tombe à peu près tous les six mois) / le soir, emmener monsieur pour un dîner-surprise avec nos amis pour fêter sa réussite

Le carnet Moleskine Lego
avec toutes mes idées professionnelles
Pour ceux intéressés, c’est au Krishna Bhavan,
un resto indien végétarien


Jeudi : participer à un cours de thé, le premier où je m’ennuie un peu / y a que moi que ça fatigue, le terme « Extrême-Orient » ?? / sentir la colère monter tout doucement après qu’une femme m’a dit préférer « un monsieur » pour monter sa (toute petite) poussette en haut d’un escalier / manquer de temps pour Amami – le RDV raté de la semaine –, tomber sur un salon de thé fermé et atterrir dans une boulangerie où il n’y a PLUS RIEN / à part Cassiopée, 5 ans à vue d’œil / me contenter d’un chocolat chaud / tomber sur une dermato qui expédie mon problème, me prescrit tout un tas de trucs pour mon visage, ravagé à l’entendre, 46 €, merci et au revoir / rentrer dîner avec mes parents, qui sont plus qu’en froid / terminer la soirée par une discussion longue, difficile (pour nous) et houleuse (entre eux), sur fond de rancœurs familiales et de vérités moches / oh, et puis casser la fermeture éclair de mon manteau, parce que pourquoi pas, après cette journée merdique

Vendredi : me remettre des émotions de la veille, des SMS les plus émouvants que j’aie reçus de la part de mon père et de ma peur d’avoir mal agi / rejoindre Malena et Kleo chez Colorova pour un déjeuner autrement plus sympathique / être invitée par Malena, tss tss, fallait pas ! / craquer pour deux thés chez Lupicia malgré mon objectif de n’en acheter qu’un seul dans le mois / nous choper des BD – 19 % de mon budget du mois, d’après les comptes / les premières fraises de la saison sont savoureuses / plateau Sushi Shop devant la fin de la saison 2 de Broadchurch, que demander de plus

Gnocchis aux épinards
Pâtisserie au caramel
 


Samedi : réserver un brunch pour la semaine prochaine, avec titite (hiiii !) / le bentô de chez Tofuya n’est pas mal du tout / faire la queue pour l’exposition L’esprit du Bauhaus en essayant d’esquiver la main baladeuse du gamin derrière moi / passer un excellent moment malgré le monde / me contenter du magazine Beaux-Arts qui lui est consacré au lieu du catalogue de l’expo / lire Les Culottées 2 malgré la présence de Temple Grandin / et me demander encore pourquoi Black Mirror reçoit tant de louanges
 
Le tofu sous toutes ses formes
dans un bentô végétarien


Aux source du Bauhaus :
des accessoires de thé de l’époque d’Edo
Autres bouteilles, vases et chawans
Entendu dans la partie consacrée à l’atelier de tissage :
« Moi aussi, je peux coller du tissu sur du papier, c’est pas de l’art !
- Heu, c’est une étude, ça… »
Papier à lettres du Cercle des amis du Bauhaus,
en bas : « nous écrivons tout en minuscules pour gagner du temps.
de toute façon : pourquoi deux alphabets quand un seul suffit ?
pourquoi écrire en majuscules quand on ne peut parler en majuscules ? »
Walter Peterhans, Karfreitagszauber, Sans titre, Still Leben (1929)
Tables gigognes de Josef Albers
Dimanche : préparer les mini-vacances de la semaine prochaine / avancer dans mes devoirs de japonais / aller dîner chez des copains
© Ryan Pagelow

Sur ce, je vous souhaite
une belle semaine :)

7 commentaires:

  1. Pas top comme semaine dis! mais bientôt de l'escapade :). Oui il m'interresse aussi le resto indien, bien sympa la présentation du plat. Ca fonctionne bien le brainstorming solo?
    Quand à cette femme... hé bien je la plains...
    La chute de l'illustration donne le sourire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'était éprouvant, mais les vacances me reposent pas mal - c'est le but, tu me diras.
      Quant au resto indien, c'est pas le meilleur que j'aie fait, mais c'est pas mal. Le pb principal, c'est que les plats étaient pas assez chauds :(
      Le brainstorming solo a bien fonctionné, reste plus qu'à concrétiser.
      Enfin, pour la dame, c'est tout autant son raisonnement foireux que tous les messages qu'on nous martèle (sur la plus grande force des hommes) (et c'est vrai que j'en ai pas beaucoup, mais assez pour une poussette o_O) qui m'énervent.

      Supprimer
  2. Si j'avais su je t'aurais donné la place pour l'expo sur le Bauhaus, je ne vais pas avoir le temps d'y aller :/

    RépondreSupprimer
  3. Journée difficile jeudi... difficile de voir ses parents en froid.
    J'espère que vous avez pu évacuer tous ce mauvais moment.
    Je me suis acheté aussi les culottées 2, y'a un truc avec temple grandin ?
    quant à black miroir, je n'ai vraimenr aimé perso qu'un seul épisode, celui de noël 2014, avec John hamm.
    Sinon hiii aussi !
    Vous êtes déjà partis pour votre 1ere partie de voyage ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas vraiment, mes parents accumulent les rancœurs et je les incite à en laisser certains derrière eux pour être plus sereins. Mais venant de ma part, j'imagine qu'ils trouvent mes conseils naïfs et mignons, au mieux, et de la connerie de psychologie occidentale au pire. Enfin, mon père est plus enclin à m'écouter mais encore faut-il que ma mère suive. Mais bon, c'est la vie !

      Je n'aime pas vraiment les idées de Temple Grandin, ni sa personnalité. Tu trouveras plus d'infos sur elle sur Internet ou ailleurs mais en gros, elle collabore avec les grands groupes industriels pour concevoir des dispositifs assurant une meilleure mort aux animaux. Elle n'est elle-même pas végétarienne. Ses travaux ont certainement fait avancer la cause et ont le mérite d'être très pragmatiques, mais c'est dur de la trouver sympathique du coup. Je me rends compte en écrivant ça que je recherche une personnalité hippie vegan entourée d'animaux, mais c'est vraiment son raisonnement qui me gêne. Son absence d'idéalisme aussi. De par son autisme, elle estime être plus connectée aux animaux que les non-autistes, peut-être plus à même de dicter ce qui leur convient ou pas, et là encore, cette espèce de monopole de la pensée animale me gêne. Mais bon, ses apports sont importants et le portrait que Bagieu lui consacre les met en avant de façon intéressante :)
      Et enfin, comme tu l'auras vu sur Instagram, on est partis mercredi seulement :) à demaiiiin !

      Supprimer
    2. Je me rends compte en écrivant ça que je ***PEUX DONNER L'IMPRESSION DE rechercheR*** une personnalité hippie vegan entourée d'animaux, mais c'est vraiment son raisonnement qui me gêne.

      Supprimer