La semaine 2017#30

, , 11 comments
Source

Cette semaine tranquille…
Lundi : rembarrer cette agence de traduction qui me propose un projet à 5 000 € alors qu’elle m’en doit 230 depuis juin | rigoler toute seule en écrivant « J. Farine, chef boulanger » | exploser mon C.A. journalier en pensant très fort à mes futurs PC et aspirateur Dyson | en attendant, bricoler l’aspirateur en train de rendre l’âme au bout d’un an | et réparer tant bien que mal notre Barbapapa

Scar…
… face !!

Mardi : travailler avec une copine dans un espace de coworking bien sympa | oublier totalement d’aller arroser les plantes parentales une dernière fois avant leur retour | m’offrir de nouveaux livres grâce à une carte-cadeau d’anniversaire | et dîner entre amis pour célébrer (?) un départ au vert

Essai pas encore lu mais BD assez bien fichue et intéressante !
Bibimbap pas-franchement-végétarien

Mercredi : me méfier de la journée qui se goupille bien (au secours, quelle mentalité) | avant d’être envahie de bruits de travaux d’une violence inégalée | m’énerver un peu sur Bouygues, qui ne me rembourse que partiellement un service refourgué de force | déprimer à cause d’un sentiment – une sensation ? – de non-accomplissement | être heureusement ravie de prévoir un déjeuner avec Malena la semaine prochaine | réorganiser ma liste de lecture | car non, je n’arrive pas à finir un roman par mois en plus des revues et BD


Jeudi : faire de terrifiants rêves où la Sécurité Sociale et ma mutuelle ne me remboursent pas assez bien pour que je puisse bénéficier d’une anesthésie pour mon opération de stérilisation (!) | comprendre la raison de ma déprime : balade et bal de tête, allons mon ! | me prévoir un bain avec la sympathique boule de bain Lush, des florentines et La horde du contrevent

Heu… Palme de la pire photo au monde ??

Vendredi : me réjouir d’un projet autour du thé en passe de se concrétiser | recevoir des photos de mes parents posant à La Havane devant des voitures rutilantes | ne trouver aucune motivation à travailler | et décider de ne pas être psychorigide et de livrer ma traduction en cours en août | nager 45 minutes en m’arrêtant uniquement pour gratter jusqu’au sang cette *£$%ù§ de piqûre de moustique | chercher mon grand-père (décédé en 2008) dans une masse de silhouettes (vietnamiennes, en plus) | passer enfin voir mes parents, ravis de leur voyage et me racontant mille anecdotes | avoir la confirmation que j’ai tué quelques plantes en les arrosant avec du vinaigre (…) | finir La horde du contrevent (700 pages en 15 jours, comme quoi, ça m’arrive…)

La boisson de mon enfance… ou presque.
Sa version malaisienne était bien meilleure.

Samedi : attaquer Le Gros Ménage et Le Gros Rangement de la salle de bain, de la cuisine et du dressing | hop, un aller-retour qui promet d’être enrichissant en septembre | ah oui, le syndic se paie beaucoup trop notre tête | regarder avec monsieur le film d’animation qu’il m’a offert, After School Midnighters de Hitoshi Takekiyo : vivement recommandé, car hilarant et original dans son design !


Dimanche : rêves et Sécu bis, cette fois, c’est monsieur qui a dû choisir entre la capacité de parler et celle de compter, toujours à cause de coupes budgétaires dans un monde hyper-libéralisé | en attendant l’apocalypse, monsieur est le héros qui est allé acheter du PQ un dimanche matin | recevoir un appel de mes parents qui ne veulent plus partir en Chine… mais au Pérou, mouahahaha | passer un après-midi tranquille à planifier la migration vers mon futur PC | regarder le premier film de Nolan, Following, plutôt bien foutu quand on rentre dans l’histoire !


Sur ce, je vous souhaite
une belle semaine !

11 commentaires:

  1. Bravo pour la réparation ! En réalité, c'est Bardidule, un des fils de Barbapapa (qui lui est rose).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, exact, ils n’ont pas tous les mêmes noms.
      J’apprends que Barbidul est un « grand savant » (balafré, maintenant) et nous avons aussi Barbidur, le grand sportif.
      J’ai vraiment honte de ma couture, je sais tout juste recoudre les boutons et ça se voit.

      Supprimer
  2. Super chouette déjeuner ! Merci encore <3

    RépondreSupprimer
  3. Ton futur PC ? Je me demandais comment tu faisais pour travailler sur un portable. (J'ai commencé ma "carrière freelance" sur portable aussi.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire, c’est qu’en ressuscitant un vieil ordi portable de 10" que j’avais donné à mes parents, je me rends compte que j’avais aussi travaillé dessus !
      Maintenant que je pense à mon futur 23", mon ordi portable de 13" me sort par les trous des yeux, mais en réalité, je m’en accommodais bien jusqu’à présent. Avec les deux, je vais devoir jongler un peu (la licence Trados, notammment, sauf si je paye 320 € pour en acquérir une autre, mouais) et ne pas oublier de faire des sauvegardes.
      Et toi, tu travailles sur quoi, maintenant ?

      Supprimer
  4. J'ai un Dell (et Windows 7) avec écran 20 pouces et quelques. Pour Trados, tu n'as pas deux licences ? J'en reçois deux à chaque fois. Sinon, je pense que tu peux faire la demande auprès de SDL. Mais ça dépend peut-être de ta version.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, j’ai manqué de clairvoyance : je n’avais acheté que Freelance, valable sur un seul poste, alors que Freelance Plus est valable sur deux. Et j’ai donc demandé un « devis » à SDL, qui m’a dit que ça coûtait 320 € de faire l’upgrade. Je suis sous 2014.

      Supprimer
    2. Je vois. Je n'avais même pas remarqué qu'il y avait Freelance et Freelance Plus. Je crois que j'avais profité d'une promotion il y a quelques années.

      Supprimer
  5. Bardibul balafré, dans certaines tribus c'est sexy :). Tu fais vraiment d'etranges mauvais rêves, en espérant qu'ils ne gâchent pas trop tes nuits.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne suis pas une tribu à moi seule mais j’ai rien contre les balafres (ma mère était une grande fan d’Albator, ahem), sauf que bon, il faut dire que le Bardibul, je l’ai quand même affreusement recousu ^^"
    Mes rêves les plus loufoques ne sont finalement que le reflet de mes craintes (je manque d’imagination), donc non, ça ne me gâche pas plus mes nuits que mes journées. C’est juste toujours étrange de me réveiller avec beaucoup de souvenirs très détaillés ^^

    RépondreSupprimer